Acceuil / Citation

Citations de : Graffitis

Un philosophe est quelqu’un qui répond à des questions que personne ne lui a posées.

Sur un mur de l'Université Laval de Québec.

Yawvhe, nous te remercions d’avoir fait de nous le peuple élu. Mais s’il te plaît, pourrais-tu en choisir un autre.

Sur les murs du ghetto de Varsovie.

Si Dieu existe, c’est son problème.

Sur les murs de la Sorbonne en mai 1968.

Nous sommes tous des immigrés, il n’y a que le lieu de naissance qui change.

Sur un mur de Paris en 1994.

Vous aimez les bêtes? Arrêtez d’en manger et on arrêtera de les tuer.

Métro de Paris, 1994.

Consommez plus, vous vivrez moins.

Slogan de mai 1968.

Assez d’actes, des mots !

En mai 1968.

Mourir c’est un siècle, souffrir c’est une persécution.

Sur le siège d'un train de banlieue en 1982.

L’absence est là où le malheur prend forme.

En mai 1968.

Quand une société abolit l’aventure, – Sa destruction est la seule aventure possible.

Dans les toilettes d'un café du quartier latin de Paris.

Mieux vaut une fin douloureuse qu’une souffrance sans fin.

Sur un banc de la gare routière de Dourdan (Essonne) en 2004.

Je rêve d’être un imbécile heureux.

En mai 1968.

La philosophie est à l’homme ce que le tricycle est au coléoptère.

Sur une table de classe.