Acceuil / Citation

Citations de : Georges Elgozy

Cours magistral: Séance d’hypnotisme sans magnétiseur.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Chasteté: Jouissance de ne pas jouir.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Caméra: Talisman que tout voyageur porte sur soi pour conjuger l’ennui qu’il porte en soi.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Briller: Dans une assemblée d’hommes cultivés, c’est l’imbécile qui brille par son absence d’esprit.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Blasphème: Prière d’athée.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Assemblée d’élus: Assemblée de candidats à une nouvelle élection.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Aphorisme: Assertion gratuite ou pertinente, péremptoire ou douteuse, dont les termes sont interchangeables.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Amour: Sentiment proche du stoïcisme qui consiste, pour l’homme, à se satisfaire d’une seule femme. Et pour la femme, à demeurer discrète sur ses autres liaisons.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Alternative: A parler de ce que l’on connaît le mieux, on risque de ne parler que de soi. A parler de ce que l’on connaît moins bien, on risque de passer pour un sot. A ne point parler, le risque est pire: celui d’entendre les autres parler d’eux.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Age ingrat: Période qui s’étend de la naissance à la mort. Après la mort, l’ingratitude se perpétue par les héritiers.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Comme tout art ne vit que par ses dernières résurrections, tout mot ne survit que par ses ultimes missions et ses prochaines compromissions.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Pour paraître, un dictionnaire doit en premier lieu paraître sérieux: on ne s’impose pas sans en imposer.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Lire, c’est épuiser.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Comme les mythes et les suppositoires, aphorismes et maximes ont leur temps. Il faut s’en pénétrer avant qu’ils ne se défraîchissent.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Elite: Succédané de l’aristocratie en régime démocratique.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Automobile: Arme secrète dont joue le prolétariat pour tuer des millions de capitalistes, tout en faisant vivre des millions de travailleurs.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Quotidien: Tissu d’inepties, écrit, imprimé et vendu en moins de quelques heures; puis lu, jeté et oublié en moins de quelques minutes.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Homme de bas calculs, l’informaticien ne comprendra jamais qu’il faut plus de bon sens pour se passer d’un ordinateur que pour l’utiliser.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

En matière politique, grimper, c’est ramper verticalement.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Prière de laisser chaque femme en partant aussi ignorante que vous auriez désiré la trouver en arrivant.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Comme les ennemis sont mortels, il n’est somme toute que d’attendre.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Une transfusion de globules rouges sauverait peut-être nos sociétés capitalistes.

Le Bourgeois socialiste (1977)

Dans toute statistique, l’inexactitude du nombre entier est compensée par la précision des décimales.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Le comble de l’altruisme, c’est de laisser les autres s’occuper d’autrui.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

U.S.A.: toute-puissance qui possède les deux tiers des autos, la moitié des engins nucléaires, le quart de l’acier et la quasi-totalité des emmerdements du monde.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Les confessions ont pour première conséquence de confirmer les prêtres dans leur célibat.

Un être cultivé, c’est quelqu’un qui sait vous ennuyer à la perfection sur les sujets les plus passionnants.

Egalitarisme: rêve de pauvre, cauchemar de riche.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Conscience collective: somme des inconsciences individuelles.

Convalescence: état de béatitude fort enviable, pour peu qu’il ne soit précédé d’aucune maladie.

Onaniste: homme réduit à sa propre extrémité.

Erotisme: nom que les impuissants donnent à l’amour physique.

Feux. A quel moment les automobilistes se fourreraient-ils les doigts dans le nez, si les feux de circulation étaient toujours au vert?

La tempérance est l’art de renoncer aux plaisirs qu’on n’éprouve plus.

Confiance: sentiment par lequel les salauds nous trompent et grâce auquel nous trompons les gogos.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Administration: mot femelle qui commence comme admiration et finit comme frustration.

A partir d’un certain âge, les femmes ne trompent plus leur mari selon les règles.

Connerie: d’aucuns estiment que la connerie est héréditaire; les autres ont des enfants.

Il faut à un Français un an pour comprendre la monnaie des Anglais; dix ans, leur tempérament; cinquante ans, leur manque de tempérament; l’éternité, leurs femmes.

L’O.N.U.: organisation de nations prétendument unies, dont l’objet est de préserver le droit des peuples à s’aligner sur les EtatsUnis, la Chine ou l’U.R.S.S.

Un problème politique est un problème économique sans solution.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Qui est plus libre: le célibataire qui vit en dictature, ou l’homme marié, en démocratie?

Quand le salarié substitue des plaisirs dégradants à des travaux dégradants, qu’il s’évade de ses obligations pour se jeter à corps perdu dans la vitesse, le bruit, les distractions grossières, il dépose trop volontiers son bilan d’homme.

Les damnés de l'opulence (1970)

Phallocrate: Nom que les impuissants donnent aux hommes normaux.

On imagine mal la somme de catastrophes que chacun peut supporter dans l’indifférence, pour peu qu’elles s’abattent sur autrui.

Nos Mécontemporains

Ne dit-on point d’une chose qui fait plaisir, qu’elle en vaut la peine?

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

La vérité scientifique est une proposition incontestable ou contestable, énoncée en langage mathématique. Une niaiserie est une proposition contestable ou incontestable énoncée en langage vulgaire.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Editorialiste : Le devoir d’un éditorialiste, c’est de dire la vérité. Son métier, de faire croire qu’il la connaît.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Définition : préalable indispensable pour éviter tout accord.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Comme le naufrage purge le navire de ses rats, l’adversité nous délivre de nos amis.

Le Contradictionnaire ou L'Esprit des mots (1967)

Conviction personnelle : opinion empruntée à autrui soit par instinct d’imitation, soit par esprit de contradiction.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Paternaliste : Président-Directeur Généreux.

Le Fictionnaire ou précis d'indéfinitions (1972)

Le simple soldat n’est pas un soldat simple. Du moins sa simplicité, distincte du simplisme, n’est en rien affectée, contrairement à celle d’imposteurs habiles à déguiser leur pédantisme ou leur vanité.

La Vérité sur mon corps franc d'Afrique, 1942-1943 (1985)

En deux mots «Démocratie, médiocratie!», Proudhon disait plus que tous nos psychosociologues en mille volumes. Peut-être eût-il ajouté aujourd’hui un troisième mot, par référence à la primauté des médias: «Médiacratie».

La Grande Magouille, les paradoxes du politique (1986)

Tourisme: On ne va jamais chercher assez loin l’envie de rentrer chez soi.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Sincérité: Ultime recours de ceux qui mentent mal.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

République: Système idéal qui confère à la moitié plus un d’une population une tyrannie qu’elle exerce sur l’autre moitié moins un.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Promesse: Les promesses n’engagent pas ceux qui les font; mais ceux à qui on les fait.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Poétesse: Une femme poète est excitante jusqu’à vingt ans, intéressante jusqu’à trente, tolérable jusqu’à quarante, assommante jusqu’à cinquante. Et farfelue jusqu’à ce que mort s’ensuive. Les femmes non poètes présentent souvent les mêmes particularités.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Objectivité: Camouflage de subjectivité.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Métier: Meilleur moyen de mal gagner sa vie.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Lesbienne: Femme qui jouit sans penser à mâle.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Lequel: Quand un homme et une femme se marient, ils ne font plus qu’un. Reste à savoir lequel.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Langage: Camouflage d’idée, ou opium de l’intelligence.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Insinuer: Affirmer à moitié, pour être cru en entier.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Informaticien: Calculateur sur calculatrice, qui croirait pouvoir obtenir un enfant en un mois, en fécondant neuf femmes à la fois.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Fou: Rationaliste en avance sur son temps.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Fausse modestie: Art d’éclabousser par son humilité.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Esprit: L’esprit est à l’intelligence ce que le gaz carbonique est au champagne.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Environronnement: Ronronnement officiel qui tient lieu de politique pour protéger l’environnement.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Enseignement: Un vocabulaire qui recouvre une ignorance.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Doute: Cancer de la foi.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Diplôme: Permis d’oublier ou à tout le moins de ne plus apprendre.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)

Démocrate: Conjonction de démoniaque et d’autocrate.

L'Esprit des mots, ou l'Antidictionnaire (1981)