Acceuil / Citation

Citations de : Gaston Bachelard

C’est à l’animus qu’appartiennent les projets et les soucis, deux manières de n’être pas présent à soi-même. A l’anima appartient la rêverie qui vit le présent des heureuses images.

La Poétique de la rêverie

Au fond de la nature pousse une végétation obscure; dans la nuit de la matière fleurissent des fleurs noires.

L'Eau et les Rêves (1942)

L’avoir et l’être ne sont rien devant le devenir.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Tout se mange. Réciproquement, tout est mangé.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Aux hommes les plus cultivés, il suffit parfois d’un commencement ou d’un prétexte de rationalisation pour accepter la science de la baguette magique.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

La valeur est la qualité occulte la plus insidieuse. C’est elle qu’on exorcise la dernière. Car c’est elle à laquelle l’inconscient s’attache le plus longtemps, le plus énergiquement.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

L’abstraction est un devoir, le devoir scientifique, la possession enfin épurée de la pensée du monde !

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Tout savoir scientifique doit être à tout moment reconstruit.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Le poète est celui qui a le pouvoir de déclencher le réveil de l’émotion poétique dans l’âme du lecteur.

La Poétique de la rêverie (1960)

Sans doute, en sa vie prodigieuse, l’imaginaire dépose des images, mais il se présente toujours comme un au-delà des images, il est toujours un peu plus que ses images.

L'Air et les Songes (1934)

C’est près de l’eau et de ses fleurs que j’ai mieux compris que la rêverie est un univers en émanation, un souffle odorant qui sort des choses par l’intermédiaire d’un rêveur.

La Poétique de la rêverie (1960)

L’Ecole Polytechnique est aux mathématiques ce qu’est un dictionnaire de rimes à la poésie baudelairienne.

Lautréamont (1939)

Quand il s’agit d’écrire des sottises, il serait vraiment trop facile d’écrire un gros livre.

La Psychanalyse du feu (1937), Introduction

L’homme animé par l’esprit scientifique désire sans doute savoir, mais c’est aussitôt pour mieux interroger.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Pour un esprit scientifique, toute connaissance est une réponse à une question. S’il n’y a pas eu de question, il ne peut y avoir connaissance scientifique. Rien ne va de soi. Rien n’est donné. Tout est construit.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

La végétation ne connaît pas de contradiction. Il vient des nuages pour contredire le soleil du solstice. Aucune tempête n’empêche l’arbre, à son heure, de devenir vert.

L'Air et les Songes (1934)

Impossible d’imaginer un petit nuage qui disparaisse en tombant. Le petit nuage, le nuage léger est le thème d’ascension la plus régulière, la plus sûre. Il est un conseil permanent de sublimation.

L'Air et les Songes (1934)

La première tâche du poète est de désancrer en nous une matière qui veut rêver.

L'Air et les Songes (1934)

Dans la contemplation, l’être rêvant apprend à s’animer de l’intérieur, il apprend à vivre le temps régulier, le temps sans élan et sans heurt. C’est le temps de la nuit.

L'Air et les Songes (1934)

Le ciel étoilé est le plus lent des mobiles naturels.

L'Air et les Songes (1934)

L’imagination a besoin d’un allongement, d’un ralenti. Et en particulier, plus que tout autre, l’imagination de la matière nocturne a besoin de lenteur.

L'Air et les Songes (1934)

Le paon est éminemment terrestre. C’est un musée minéral.

L'Air et les Songes (1934)

Parce que le poète nous découvre une nuance fugitive, nous apprenons à imaginer toute nuance comme un changement. Seule l’imagination peut voir les nuances, elle les saisit au passage d’une couleur à une autre.

L'Air et les Songes (1934)

Par l’imagination nous abandonnons le cours ordinaire des choses. Percevoir et imaginer sont aussi antithétiques que présence et absence. Imaginer c’est s’absenter, c’est s’élancer vers une vie nouvelle.

L'Air et les Songes (1934)

Le poème est essentiellement une aspiration à des images nouvelles. Il correspond au besoin essentiel de nouveauté qui caractérise le psychisme humain.

L'Air et les Songes (1934)

Les êtres cachés et fuyants oublient de fuir quand le poète les appelle par leur vrai nom.

La Terre et les rêveries de la volonté (1948)

Si l’on nous demandait le bienfait le plus précieux de la maison, nous dirions: la maison abrite la rêverie, la maison protège le rêveur, la maison nous permet de rêver en paix.

La Poétique de l'espace (1957)

La devise du mollusque serait alors: il faut vivre pour bâtir sa maison et non bâtir sa maison pour y vivre.

La Poétique de l'espace (1957)

C’est en se tenant assez longtemps à la surface irisée que nous comprendrons le prix de la profondeur.

L'Eau et les Rêves (1942)

C’est près de l’eau que j’ai le mieux compris que la rêverie est un univers en émanation, un souffle odorant qui sort des choses par l’intermédiaire d’un rêveur.

L'Eau et les Rêves (1942)

Pour être heureux, il faut penser au bonheur d’un autre.

La Psychanalyse du feu (1937)

La manière dont on imagine est souvent plus instructive que ce qu’on imagine.

La Psychanalyse du feu (1937)

Avant d’être le fils du bois, le feu est le fils de l’homme.

La Psychanalyse du feu (1937)

Le rêve est plus fort que l’expérience.

La Psychanalyse du feu (1937)

La conquête du superflu donne une excitation spirituelle plus grande que la conquête du nécessaire. L’homme est une création du désir, non pas une création du besoin.

La Psychanalyse du feu (1937)

Loin de s’émerveiller, la pensée objective doit ironiser.

La Psychanalyse du feu (1937)

La forêt est un état d’âme.

La Poétique de l'espace (1957)

L’amour est la première hypothèse scientifique pour la reproduction objective du feu. Prométhée est un amant vigoureux plutôt qu’un philosophe intelligent et la vengeance des dieux est une vengeance de jaloux.

La Psychanalyse du feu (1937)

Toute une région de la littérature fantasmagorique relève de la poétique excitation de l’alcool.

La Psychanalyse du feu (1937)

Pour le savant, la connaissance sort de l’ignorance comme la lumière sort des ténèbres. Le savant ne voit pas que l’ignorance est un tissu d’erreurs positives.

La Philosophie du non: Essai d'une philosophie du nouvel esprit scientifique (1940)

Le courage intellectuel, c’est de garder actif et vivant cet instant de la connaissance naissante, d’en faire la source sans cesse jaillissante de notre Intuition.

L'Intuition de l'instant (1932)

La sublimation n’est pas toujours la négation d’un désir; elle ne se présente pas toujours comme une sublimation contre des instincts. Elle peut être une sublimation pour un idéal.

L'Eau et les Rêves (1942)

Le romancier, qu’il le veuille ou non, nous révèle le fond de son être, encore qu’il se couvre littéralement de personnages. En vain, il se servira «d’une réalité» comme d’un écran. C’est lui qui projette cette réalité, c’est surtout lui qui l’enchaîne.

L'Eau et les Rêves (1942)

Quand on cherche les conditions psychologiques des progrès de la science, on arrive bientôt à cette conviction que c’est en termes d’obstacles qu’il faut poser le problème de la connaissance scientifique.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

L’opinion a, en droit, toujours tort.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Un être privé de la fonction de l’irréel est un névrosé aussi bien que l’être privé de la fonction du réel.

L'Air et les Songes (1934)

Une connaissance générale est presque fatalement une connaissance vague.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Accéder à la science, c’est, spirituellement, rajeunir, c’est accepter une mutation brusque qui doit contredire un passé.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Face au réel, ce qu’on croit savoir clairement offusque ce qu’on devrait savoir. Quand il se présente à la culture scientifique, l’esprit n’est jamais jeune. Il est même très vieux, car il a l’âge de ses préjugés.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

La connaissance du réel est une lumière qui projette toujours quelque part des ombres.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

La science est l’esthétique de l’intelligence.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

La science de la réalité ne se contente plus du comment phénoménologique; elle cherche le pourquoi mathématique.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Au fond de la matière pousse une végétation obscure; dans la nuit de la matière fleurissent des fleurs noires. Elles ont déjà leurs velours et la formule de leur parfum.

L'Eau et les Rêves (1942)

Le verbe n’est-il pas la première allégresse? La parole a une tonicité si elle espère.

L'Air et les Songes (1934)

Au-dessus du sujet, au-delà de l’objet, la science moderne se fonde sur le projet. Dans la pensée scientifique, la méditation de l’objet par le sujet prend toujours la forme du projet.

Le Nouvel Esprit scientifique (1934)

L’amour n’est qu’un feu à transmettre. Le feu n’est qu’un amour à surprendre.

La Psychanalyse du feu (1937)

En s’éloignant vers le ciel, l’oiseau se désindividualise; il devient un vol, un vol en soi.

Lautréamont (1939)

Le rêveur! ce double de notre être, ce clair-obscur de l’être pensant.

La mort de l’eau est plus songeuse que la mort de la terre: la peine de l’eau est infinie.

L'Eau et les Rêves (1942)

Enfants, on nous montre tant de choses que nous perdons le sens profond de Voir. Voir et montrer sont phénoménologiquement en violente antithèse. Et comment les adultes nous montreraient-ils le monde qu’ils ont perdu!

La Poétique de la rêverie (1960)

L’histoire est toujours écrite par les gagnants. Lorsque deux s’affrontent c’est toujours celles des perdants qui disparaît.

II faut mettre la société au service de l’école et non pas l’école au service de la société.

Celui qui trouve sans chercher est celui qui a longtemps cherché sans trouver.

Toute connaissance est une réponse à une question.

L’homme en tant qu’homme ne peut vivre horizontalement. Son repos, son sommeil est le plus souvent une chute.

L'Air et les Songes (1934)

Le rêve chemine linéairement, oubliant son chemin en courant. La rêverie travaille en étoile. Elle revient à son centre pour lancer de nouveaux rayons.

La Psychanalyse du feu (1937)

L’observation scientifique est toujours une observation polémique.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Le paradis, à n’en pas douter, n’est qu’une immense bibliothèque.

Colloque de Cerisy.

Le langage est aux postes de commande de l’imagination.

La Terre et les rêveries de la volonté (1948)

On ne doit pas s’accorder le droit de parler d’une connaissance qui ne serait pas communicable.

La Dialectique de la durée (1936)

Dans la bataille de l’homme et du monde, ce n’est pas le monde qui commence.

L'Eau et les Rêves (1942)

Le poème est une grappe d’images.

La Terre et les rêveries de la volonté (1948)

C’est la relation qui illumine l’être.

Rien ne va de soi. Rien n’est donné. Tout est construit.

Deux hommes, s’ils veulent s’entendre, ont dû d’abord se contredire. La vérité est fille de discussion, non pas fille de sympathie.

En aucune circonstance l’âme ne peut se détacher du temps; elle est toujours, comme tous les heureux du monde, possédée par ce qu’elle possède.

La Dialectique de la durée (1936)

Imaginer, c’est hausser le réel d’un ton.

L'Air et les Songes (1934)

La vie et peut-être la réalité entière seraient une conquête progressive de la liberté.

Le vin délivre les coeurs de leurs peines, c’est pourquoi les sages le nomment la clé du verrou des tristesses. J’aime cette liqueur de pourpre. Elle flétrit la face du souci et elle enfante l’allégresse.

La mort est d’abord une image, et elle reste une image.

La Terre et les Rêveries du repos

Comprendre est l’acte même du devenir de l’esprit.

Le rationalisme appliqué

La vie est probablement ronde.

La Poétique de l'espace

Une aptitude ne reste une aptitude que si elle s’efforce de se dépasser, que si elle est un progrès.

Allons chercher nos images dans l’oeuvre de ceux qui ont le plus longuement rêvé et valorisé la matière: adressons-nous aux alchimistes.

L'Air et les Songes (1934)

Mais pour vivre une ascension d’être, il faut garder claire conscience de son départ.

Qui ne continue pas à apprendre est indigne d’enseigner.

L’image ne peut être étudiée que par l’image, en rêvant les images telles qu’elles s’assemblent dans la rêverie.

La Poétique de la rêverie

Une expérience scientifique est … une expérience qui contredit l’expérience commune.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

On veut toujours que l’imagination soit la faculté de former des images. Or elle est plutôt la faculté de déformer les images fournies par la perception, elle est surtout la faculté de nous libérer des images premières, de changer les images.

On ne pourra bien dessiner le simple qu’après une étude approfondie du complexe.

Le Nouvel Esprit scientifique

Nous comprenons la Nature en lui résistant.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

La pensée pure doit commencer par un refus de la vie. La première pensée claire, c’est la pensée du néant.

La Dialectique de la durée (1936)

La langue de l’alchimie est une langue de la rêverie, la langue maternelle de la rêverie cosmique.

La Poétique de la rêverie

La conquête du superflu donne une excitation spirituelle plus grande que la conquête du nécessaire.

La Psychanalyse du feu (1937)

La barque de Caron va toujours aux enfers. Il n’y a pas de nautonier du bonheur.

L'Eau et les Rêves (1942)

L’imagination n’est rien d’autre que le sujet transporté dans les choses.

La Terre et les Rêveries du repos

L’homme est une création du désir, non pas une création du besoin.

La Psychanalyse du feu (1937)

Il faut que l’imagination prenne trop pour que la pensée ait assez.

L'Air et les Songes (1934)

Devant une flamme, dès qu’on rêve, ce que l’on perçoit n’est rien au regard de ce qu’on imagine.

La Flamme d'une chandelle

Dès l’époque secondaire, les mollusques construisaient leur coquille en suivant les leçons de la géométrie transcendante.

La Poétique de l'espace

Dans la pensée scientifique, la médiation de l’objet par le sujet prend toujours la forme du projet.

Le Nouvel Esprit scientifique

C’est encore en méditant l’objet que le sujet a le plus de chance de s’approfondir.

Le Nouvel Esprit scientifique

La poésie apparaît comme un phénomène de la liberté.

La Poétique de l'espace (1957)

Un fantôme que l’on décrit avec complaisance est un fantôme qui cesse d’agir.

L'Eau et les Rêves (1942)

L’individu n’est pas la somme de ses impressions générales, il est la somme de ses impressions singulières.

L'Eau et les Rêves (1942)

L’imagination n’est pas, comme le suggère l’étymologie, la faculté de former des images de la réalité ; elle est la faculté de former des images qui dépassent la réalité, qui chantent la réalité. Elle est une faculté de surhumanité.

L'Eau et les Rêves (1942)

Nous souffrons par les rêves. Nous guérissons par les rêves.

L'Eau et les Rêves (1942)

Un homme solitaire, dans la gloire d’être seul, croit parfois pouvoir dire ce qu’est la solitude. Mais à chacun sa solitude. Et le rêveur de solitude ne peut nous donner que quelques pages de cet album du clair-obscur des solitudes.

La Flamme d'une chandelle (1961)

Tout rêveur de flamme est un poète en puissance. Toute rêverie devant la flamme est une rêverie qui admire.

La Flamme d'une chandelle (1961)

L’esprit scientifique nous interdit d’avoir une opinion sur des questions que nous ne comprenons pas, sur des questions que nous ne savons pas formuler clairement. Avant tout, il faut savoir poser des problèmes.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

L’opinion pense mal ; elle ne pense pas : elle traduit des besoins en connaissances. En désignant les objets par leur utilité, elle s’interdit de les connaître.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Les rêveries de la volonté ouvrière aiment les moyens autant que les fins.

La Terre et les rêveries de la volonté (1948)

Au cours d’une carrière déjà longue et diverse, je n’ai jamais vu un éducateur changer de méthode d’éducation. Un éducateur n’a pas le sens de l’échec précisément parce qu’il se croit un maître. Qui enseigne commande.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

L’eau est l’élément de la mort jeune et belle, de la mort fleurie, et, dans les drames de la vie et de la littérature, elle est l’élément de la mort sans orgueil ni vengeance, du suicide masochiste.

L'Eau et les Rêves (1942)

Une expérience scientifique est alors une expérience qui contredit l’expérience commune.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Aux hommes les plus cultivés, il suffit parfois d’un commencement ou d’un prétexte de rationalisation pour accepter la «science» de la baguette magique.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Une psychologie de l’esprit en action est automatiquement la psychologie d’un esprit exceptionnel, la psychologie d’un esprit que tente l’exception : l’image nouvelle greffée sur une image ancienne.

L'Eau et les Rêves (1942)

La paix de la forêt est une paix de l’âme. La forêt est un état d’âme.

La Poétique de l'espace (1957)

Cette ouverture au monde dont se prévalent les philosophes, n’est-elle pas une ré-ouverture au monde prestigieux des premières contemplations ?

La Poétique de la rêverie (1960)

L’être à l’intérieur de soi digère lentement son néant.

La Poétique de l'espace (1957)

Henri Wallon a montré que l’agoraphobie n’était, au fond, qu’une variété de la peur de tomber. Elle n’est pas une peur de rencontrer des hommes, mais une peur de ne pas rencontrer d’appui.

L'Air et les Songes (1934)

La vie réelle se porte mieux si on lui donne ses justes vacances d’irréalité.

L'Eau et les Rêves (1942)

Soyez triste et vous serez philosophe.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Pas de sympathie sans réciproque.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Le signe premier de la certitude scientifique, c’est qu’elle peut être revécue aussi bien dans son analyse que dans sa synthèse.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Rien ne se perd, rien ne se crée, est un dire d’avare.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Sans doute, tout auteur est animé par le désir de valoriser le sujet qu’il a choisi. Il veut montrer, dès sa préface, qu’il tient un sujet.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Ce qui limite une connaissance est souvent plus important, pour les progrès de la pensée, que ce qui étend vaguement la connaissance.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

La richesse d’un concept scientifique se mesure à sa puissance de déformation.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Mieux vaudrait une ignorance complète qu’une connaissance privée de son principe fondamental.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

C’est de l’homme aujourd’hui que l’homme peut recevoir ses plus grandes souffrances.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

S’il n’y a pas eu de question, il ne peut y avoir connaissance scientifique. Rien ne va de soi. Rien n’est donné. Tout est construit.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Le cerveau est l’obstacle à la pensée scientifique. Il est un obstacle en ce sens qu’il est un coordonnateur de gestes et d’appétits. Il faut penser contre le cerveau.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

La pensée scientifique moderne réclame qu’on résiste à la première réflexion.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Je veux savoir pour pouvoir savoir, jamais pour utiliser.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Une instruction qu’on reçoit sans la transmettre forme des esprits sans dynamisme, sans autocritique.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

Pas de vérité sans erreur rectifiée.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)

On ne peut retenir qu’en comprenant.

La Formation de l'esprit scientifique (1938)