Acceuil / Citation

Citations de : Fredrika Bremer

En vérité, l’amour et la reconnaissance pour les parents ne sont pas un devoir plus impérieux que l’amour et la reconnaissance envers la patrie.

Le foyer domestique ou chagrins et joies de la famille

Ordinairement le mal fait du bruit, il retentit de tous côtés, les journaux en sont remplis, on en parle dans toutes les réunions. Le bien, au contraire, passe de préférence – comme la lumière du soleil – sans bruit sur le monde.

Le foyer domestique ou chagrins et joies de la famille

Pourquoi suis-je une femme ? Si j’étais homme, la vie et l’action me seraient faciles. Comme femme, je suis obligée de m’incliner pour conquérir la liberté. Misérable dépendance ! misérable condition de la femme !

Le foyer domestique ou chagrins et joies de la famille

On loue ceux qui meurent pour l’amour, la gloire, la religion, pour un but élevé et noble. En devrait-il être ainsi ? N’est-ce pas une grâce de Dieu que de mourir de la sorte ? c’est la vie dans la mort.

Le foyer domestique ou chagrins et joies de la famille