Acceuil / Citation

Citations de : Frédéric Boyer

Nous croyons nous enfoncer dans les bois humides de l’existence, mais nous nous retrouvons un beau soir à sec au pied de montagnes bossues et infranchissables.

Les Yeux noirs (2016)

Il y eut des après-midi obscurs, palpitants d’une grande réconciliation impossible de soi avec les détails aigus du monde. Comme un gant retourné qu’on n’arrivait plus à mettre à l’endroit.

Des choses idiotes et douces (1993)

Le monde est un labyrinthe de miroirs.

Des choses idiotes et douces (1993)

Ce monde manque de vaches comme aucun autre monde avant lui, comme aucun autre monde n’en avait jamais manqué.

Vaches (2008)