Acceuil / Citation

Citations de : Françoise de Graffigny

La vanité dominante des Français est celle de paraître opulents.

Lettres d'une péruvienne (1747)

Le plaisir d’être, ce plaisir oublié, ignoré même de tant d’aveugles humains; cette pensée si douce, ce bonheur si pur, je suis, je vis, j’existe, pourrait seul rendre heureux, si l’on s’en souvenait, si l’on en jouissait, si l’on en connaissait le prix.

Lettres d'une péruvienne (1747)

Le bonheur n’est pas toujours où l’on croit le voir et la vertu a son point de vue assuré.

Cénie (1750), II, 1

Hélas! C’est quelquefois un bonheur de n’avoir pour son époux qu’une tendresse mesurée.

Cénie (1750), II, 1

Je m’imagine d’ailleurs que le bonheur consiste dans la tendre union des âmes, dépend d’une sincérité irréprochable et de la confiance la plus intime.

Nouvelle espagnole (1745)

Jouissez, du bonheur que vous répandez sur tout ce qui vous environne. Si l’excessive bonté est quelquefois trompée, elle n’est pas moins la première des vertus.

Cénie (1750)

Sois assuré que le superflu domine si souverainement en France, que qui n’a qu’une fortune honnête est pauvre, qui n’a que des vertus est plat, et qui n’a que du bon sens est sot.

Lettres d'une péruvienne (1747)