Acceuil / Citation

Citations de : Fernand Crommelynck

Loin de la vérité, les mots mentent tout seuls.

Chaud et froid (1936)

Les hommes lèvent les yeux et disent: «Le ciel est pur», – alors qu’ils regardent sans le voir – un grand peuple d’anges bleus.

Une femme qui a le coeur trop petit

La pensée est dans le mal et le mal est dans la pensée, sans qu’on sache qui a commencé.

Tripes d'or

La guigne n’aime que les maigres.

Chaud et froid (1936)

Il y a plus d’héroïsme à souffrir longtemps qu’à mourir vite.

Le Cocu magnifique (1920)

Fragments épars d’un jeu de patience pour longues soirées, la jeune fille n’est pas rassemblée.

Une femme qui a le coeur trop petit

Si tu regardes cet arbre, si tes mains le touchent, si ton nez odore la fleur de son écorce, si tes oreilles entendent le chuchotement de son feuillage, si tu goûtes son fruit.

Tripes d'or (1930)

Comment savoir tout sans vieillir?

Le Cocu magnifique (1920)

Si le bonheur ou le malheur va tout nu, il n’est jamais assez visible! Les gens ne le reconnaissent que lorsqu’ils l’ont emplumé à leurs couleurs!

Chaud et froid (1936)

Vertu des filles, vertu mineure et secrète, qui se perd en se prouvant.

Tripes d'or

Toute parole que tu libères enchaîne.

Une femme qui a le coeur trop petit