Acceuil / Citation

Citations de : Federico Garcia Lorca

Quand on ne peut rien contre un danger, le plus facile est de lui tourner le dos pour ne pas le voir.

La maison de Bernarda Alba

La mauvaise langue n’est jamais à court d’inventions!

La maison de Bernarda Alba

Naître femme est le pire des châtiments.

La maison de Bernarda Alba

Je vous salue, ô roses, étoiles solennelles. Roses, rose joyaux vivants de l’infini, bouches, seins, vagues âmes parfumées, larmes, baisers! grains et pollen de lune, ô doux lotus sur les étangs de l’âme, je vous salue, étoiles solennelles.

La prière des roses

Toutes les choses ont leur mystère, et la poésie, c’est le mystère de toutes les choses.

Al habla con F. Garcia Lorca, 1936

On n’a pas un enfant comme on a un bouquet de roses.

Yerma (1934)

Les femmes, à l’église, ne doivent regarder d’autre homme que le célébrant, et encore parce qu’il a des jupes.

La maison de Bernarda Alba

La terre est le probable paradis perdu.

Mar (1936), Versos finales

La poésie, c’est que quelque chose qui marche par les rues.

Al habla con F. Garcia Lorca, 1936

L’optimisme est propre aux âmes qui n’ont qu’une seule dimension.

Diálogos de un caricaturista salvaje

Du fil et une aiguille pour les femelles. Un fouet et une mule pour le mâle. Voilà le lot des gens qui naissent avec des moyens.

La Maison de Bernarda Alba (1936)

Il arrive un moment où ceux qui vivent ensemble depuis de longues années cherchent des motifs de querelle et d’inquiétude dans les plus petites choses pour mettre de l’intimité et de l’intérêt dans ce qui est mort définitivement.

Dona Rosila, la célibataire (1935)

Les hommes ont autre chose dans la vie ; ils ont les troupeaux, les arbres, les conversations. Mais nous n’avons que les petits enfants.

Yerma (1934)

Oh ! Harlem ! Harlem ! Harlem ! Nulle angoisse comparable à tes rouges opprimés, A ton sang qui frémit dans l’obscure éclipse, A ta violence grenat sourd-muette dans la pénombre, A ton grand roi prisonnier, en costume de concierge.

Poète à New-York (1940), Le Roi de Harlem

A travers l’air tout ému, La lune étire ses bras Et montre, lubrique et pure, Ses seins durs de dur étain.

Romance de la lune

Chaque femme a du sang pour quatre ou cinq enfants et lorsqu’elle n’en a pas, il se change en poison.

Yerma (1934)

Le théâtre est la poésie qui sort du Livre et se fait humaine.

Causerie sur le théâtre

Qui a un cheval, tout de suite! Qui a un cheval? Je donnerai tout ce que j’ai, mes yeux, ma langue, pour un cheval!

Les noces de sang

La mère: Tu sais ce que c’est le mariage, petite? – La fiancée: Je le sais. – La mère: C’est un homme, des enfants, et un mur épais de deux mètres entre toi et tout le reste.

Les noces de sang

Nous aimons tous à savoir ce qui peut nous faire souffrir.

Les noces de sang

Je ne suis ni un homme, ni un poète, ni une feuille, – mais un pouls blessé qui pressent l’au-delà.

El poeta en Nueva York, Poema doble del lago Edem