Acceuil / Citation

Citations de : Fabien Marsaud, dit Grand Corps Malade

Et puis il y a toutes ces religions qui prônent chacune l’amour Et qui fabriquent de la haine, des assassins, des terroristes Pour telle ou telle croyance, des innocents meurent chaque jour Tout ça au nom de Dieu, on sait même pas s’il existe !

Le blues de l'instituteur

La patience est un art qui s’apprend patiemment.

Patients (2012)

Quand tu es dépendant des autres pour le moindre geste, il faut être pote avec la grande aiguille de l’horloge.

Patients (2012)

Vivre c’est accepter la douleur, les échecs et les décès.

Enfant de la ville (2009), Paroles Mental

Je crois qu’on a tous une bonne étoile sauf que des fois elle est bien planquée.

Enfant de la ville (2009), Paroles Mental

L’ultime épreuve où tu affrontes la pire souffrance morale, c’est quand la peine rejoint l’impuissance.

Enfant de la ville (2009), Paroles Mental

Le destin est un farceur on peut tomber à chaque instant, pour l’affronter, faut du coeur et un mental de résistant.

Enfant de la ville (2009), Paroles Mental

J’ai rencontré quelques peines, j’ai rencontré beaucoup de joies, c’est parfois une question de chance et souvent une histoire de choix.

Rencontres (2005)

J’ai rencontré l’avenir mais il est resté très mystérieux, il avait la voix déformée et un masque sur les yeux.

Rencontres (2005)

J’ai rencontré l’amitié et depuis ce jour elle marche toujours à mes côtés.

Rencontres (2005)

J’ai rencontré la nostalgie, la fiancée des bons souvenirs qu’on éclaire à la bougie.

Rencontres (2005)

J’ai rencontré l’innocence, un être doux très gentil mais qui manque un peu d’expérience.

Rencontres (2005)

La tendresse; ce qui reste de l’amour derrière les barrières que le temps dresse.

Rencontres (2005)

Pouvoir zapper, c’est un grand pas vers l’autonomie !

Patients (2012)

Il me semble aussi que c’est une bonne idée de réapprendre â réfléchir et à se concentrer sur autre chose que sur mes problèmes physiques.

Patients (2012)

Chaque petit moment banal, je suis capable d’en profiter.

Patients (2012)

L’enfant est un petit adulte qui sait qu’il croit.

Le blues de l'instituteur

Les enfants, vous savez ce que c’est des ressources naturelles ? Si vous savez pas, c’est pas grave, de toute façon, y en a presque plus Les mots humain et gaspillage sont des synonymes éternels L’écologie à l’école s’ rait pas une matière superflue.

Le blues de l'instituteur

Apparemment, la nature elle-même a du mal à s’ nourrir Les hommes ont pollué l’air et même pourri la pluie Quand y aura plus d’eau nulle part, faudra garder l’ sourire Et même l’odeur des forêts sera tombée dans l’oubli.

Le blues de l'instituteur

Les certitudes des grandes personnes provoquent parfois des dégâts En fait, l’adulte est un grand enfant qui croit qu’il sait.

Le blues de l'instituteur