Acceuil / Citation

Citations de : Etienne Gilson

Le cartésianisme est une expérience de grand style sur ce qui arrive à la philosphie, si l’on admet que l’être matériel en tant que tel est l’être de l’étendue et qu’il doit être traité par la méthode qui convient à la science du nombre.

L'Etre et l'essence (1948)

La vraie question, pour une âme religieuse quelconque, est de savoir si ce qu’elle tient pour la vérité n’est que l’un des moments d’une vérité totale, ou si le Dieu d’Abraham et le Dieu de saint Paul, sont, au sens plein du terme, le «vrai Dieu».

L'Etre et l'essence (1948)

Tous les échecs de la métaphysique viennent de ce que les métaphysiciens ont substitué à l’être, comme premier principe de leur science, l’un des aspects particuliers de l’être étudiés dans les diverses sciences de la nature.

L'Etre et l'essence (1948)

Héloïse et Abélard sont grands jusque dans leurs fautes : on ne peut mesurer la profondeur réelle de leur chute que du haut de l’idéal dont ils se réclament. Cet idéal, c’est celui des vertus héroïques de la vie chrétienne.

Héloïse et Abélard (1938)

La souveraine félicité de l’homme ici-bas est d’anticiper, si confusément que ce puisse être, la vision face à face de l’immobile éternité.

Le Thomisme, Introduction à l'édition de 1947

Pour Aristote, il existe assurément une déontologie; il y a des choses qu’il «faut» faire, il ne faut les faire que parce qu’elles sont requises pour atteindre une certaine fin.

L'Esprit de la philosophie médiévale (1932)

Là ou la pensée grecque admet une nécessité antirationnelle, la philosophie chrétienne brise cette nécessité parce qu’elle est irrationnelle.

L'Esprit de la philosophie médiévale (1932)

Dieu… ne l’aimez pas comme j’aimais Héloïse, mais comme Héloïse m’a aimé.

Citant Pierre Abélard dans La théologie mystique de saint Bernard (1947).

Nous vivons en un temps et dans un milieu saturé d’idées chrétiennes qui ne se souviennent plus de leur origine.

Leçon inaugurale au Collège de France (1943)