Acceuil / Citation

Citations de : Ernesto Guevara, dit Che Guevara

La trahison reste toujours l’apanage de l’armée, et une fois de plus se confirme l’aphorisme comme quoi la liquidation de l’armée est le véritable début de la démocratie (si l’aphorisme n’existe pas, c’est moi qui l’invente).

Lettre à sa mère, 4 juillet 1954

La Patrie ou la mort!

Déclaration à l'ONU, 11 décembre 1964

Si tu trembles d’indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades.

Lettre à María Rosario Guevara .

Le présent est fait de lutte; l’avenir nous appartient.

Le socialisme et l'homme à Cuba (1997)

Non seulement je ne suis pas modéré, mais j’essaierai de ne jamais l’être.

Second voyage à travers l'Amérique latine 1953-1956 (2002)

Pour toute grande oeuvre il faut de la passion et pour la Révolution il faut de la passion et de l’audace à hautes doses.

Second voyage à travers l'Amérique latine 1953-1956 (2002)

La marchandise est la cellule économique de la société capitaliste. Tant qu’elle existera, ses effets se feront sentir dans l’organisation de la production et, par conséquent, dans la conscience.

Le Socialisme et l'Homme; écrits politiques (2006)

Tous les jours, il faut lutter pour que cet amour de l’humanité vivante se transforme en gestes concrets, en gestes qui servent d’exemple et qui mobilisent.

Le Socialisme et l'Homme; écrits politiques (2006)

La révolution se fait grâce à l’homme, mais l’homme doit forger jour après jour son esprit révolutionnaire.

Le Socialisme et l'Homme; écrits politiques (2006)

L’argile fondamentale de notre oeuvre est la jeunesse. Nous y déposons tous nos espoirs et nous la préparons à prendre le drapeau de nos mains.

Le Socialisme et l'Homme; écrits politiques (2006)

Il faut s’endurcir, sans jamais se départir de sa tendresse.

Si le communisme ne devait pas conduire à la création d’un homme nouveau, il n’aurait aucun sens.

L’O.N.U. est d’une inefficacité qui confine au ridicule et au tragique; les armées de tous les pays d’Amérique sont prêtes à intervenir pour écraser leurs peuples.

Soyez réalistes: demandez l’impossible.

Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre coeur n’importe quelle injustice commise contre n’importe qui, où que ce soit dans le monde. C’est la plus belle qualité d’un révolutionnaire.

Vous me demandez ce qui me pousse à l’action? C’est la volonté de me trouver au coeur de toutes les révoltes contre l’humiliation, c’est d’être présent, toujours et partout, chez les humiliés en armes.

Dans L'Ere des ruptures (1979) de Jean Daniel.

Il ne s’agit pas du nombre de kilos de viande que l’on mange, ni du nombre de fois où l’on peut aller à la plage… Il s’agit précisément que l’individu se sente plus riche intérieurement et beaucoup plus responsable.

Le Solcialisme et l'Homme (1966)

Ces onze mois consacrés à l’implantation de notre guérilla se sont passés sans encombre, de façon bucolique.

Journal de Bolivie (1968)

Je vais rester un peu plus longtemps. J’ai découvert que la poudre était le seul remède contre l’asthme.

Lettre à Fidel Castro, 1957