Acceuil / Citation

Citations de : Eric Chevillard

On ne sait jamais si un livre va se vendre ou non, prétend cet hypocrite écrivain à succès qui tape directement ses romans à la machine à calculer.

L'oeuvre posthume de Thomas Pilaster (1999)

Toute lecture bien comprise est d’ailleurs affaire de vitesse. Il suffit de trouver la bonne. Il en est une adaptée pour chaque écrivain qui sera fatale au lecteur s’il n’en change pas et s’engageant dans le livre d’un autre.

L' auteur et moi (2012)

La girafe d’Agathe, quand on marche dessus, fait entendre un son de klaxon ou de trompette. La vraie girafe, on ne sait pas. Personne n’a les jambes assez longues pour marcher sur la vraie girafe.

La Ménagerie d'Agathe (2013)

Furne a une foule d’idées, des projets précis pour que tout change, car il fera mieux que donner son nom à une rose ou à une maladie, il a d’autres ambitions, un plus vaste dessein.

Le Caoutchouc décidément (1992)

L’ironie est d’une laideur morale repoussante, elle est une forme de lâcheté qui se donne pour subtile.

L'auteur et moi (2012)

Le ruisseau fredonne, la bouche pleine de cailloux.

Le Démarcheur (1989)

Il leva les yeux vers la girouette plantée au sommet du clocher. Je rêve, dit-il, ou ce coq a pondu une église?

La Nébuleuse du crabe (1993)

La licorne fut créée par sorcellerie pour permettre aux preux chevaliers de se combattre en tournoi les mains dans les poches.

Le vaillant petit tailleur (2004)

Je hais les mouches, leur vol est une aberration, une dérision du vol – à quoi bon voler, d’ailleurs, quand on sait marcher au plafond?

Le vaillant petit tailleur (2004)

Vous admettrez avec moi que le cerf n’a pas une tête à chapeaux, or voyez où nous avons tous lancés le nôtre en rentrant.

Palafox (1990)

Si le combat contre Nisard pouvait réconcilier l’humanité déchirée, il y aurait au moins cette justification à sa funeste existence.

Démolir Nisard (2006)