Acceuil / Citation

Citations de : Elizabeth Barrett Browning

J’aime donc cette noble France, ce poète entre toutes les nations, qui rêve et gémit à jamais, tandis que la maison tombe en ruines, poursuivant quelque bien idéal. Utopies héroïques !

Aurora Leigh (1857), VI

Je t’aime du souffle, Sourires, larmes de toute ma vie! Et si Dieu en décide, Je t’aimerai mieux encore dans la mort.

Comment je t'aime? Laisse-moi t'en compter les façons

Je t’aime de la passion dont j’usais Dans les chagrins, et de ma confiance d’enfant. Je t’aime d’un amour qui semblait perdu Envers mes saints de jadis.

Comment je t'aime? Laisse-moi t'en compter les façons

Je t’aime au doux niveau du besoin de chaque jour, A la lumière du soleil et de la chandelle. Je t’aime en liberté, comme on tend au Juste; Je t’aime en pureté, comme on fuit la Louange.

Comment je t'aime? Laisse-moi t'en compter les façons

Comment je t’aime? Laisse-moi t’en compter les façons. Je t’aime du tréfonds, de l’ampleur et de la cime De mon âme, lorsque, invisible, elle aspire Aux fins de l’Etre et de la Grâce idéale.

Comment je t'aime? Laisse-moi t'en compter les façons

Les fanatiques sur la terre sont trop souvent des saints au ciel.

Aurora Leigh (1855)

«Oui!» vous ai-je répondu la nuit dernière; – «Non!» ce matin, monsieur, vous dis-je: – Les couleurs vues à la lueur d’une bougie – Ne paraissent point les mêmes dans la journée.

Le «Oui» de la dame

Si tu me dois aimer, que ce ne soit pour rien – Que pour le seul amour d’amour… – … – Aime-moi pour l’amour d’amour, pour qu’au-delà – Du temps, cet amour dure éternel, sans alarmes.

Sonnets du Portugais

A Paris, le métier est un art, et l’art une philosophie.

Aurora Leigh, VI