Acceuil / Citation

Citations de : Edouard Bourdet

Ils sont faits pour être avares et avoir de l’argent. Le jour où ils n’en ont plus, ils sont inutiles : ils n’ont plus qu’à disparaître de la circulation.

Les Temps difficiles (1934), IV, Jérôme

La confiance ? Connais pas !… Je n’ai confiance dans les gens qu’autant que je sais et qu’autant qu’ils savent que je peux les contrôler !

Les Temps difficiles (1934), IV, Jérôme

Il faut que nous nous déchirions le coeur pour écrire nos livres, comme le pélican se déchire les entrailles pour nourrir ses petits. Nous sommes les pélicans de l’art, voilà !

Vient de paraître (1927), IV, Marc

Quand on peut se regarder souffrir et raconter ensuite ce qu’on a vu, c’est qu’on est né pour la littérature.

Vient de paraître (1927), IV, Jacqueline

Et puis, tu sais, ici, ce sont de vrais mille… Des mille de cinq cents !

Vient de paraître (1927), I, Moscat

Quand une femme s’engage à vous aimer, il ne faut pas toujours la croire. Mais quand elle s’engage à ne pas vous aimer, eh bien! il ne faut pas trop la croire non plus.

La Prisonnière

L’argent, c’est comme les femmes: pour le garder, il faut s’en occuper un peu ou alors… il va faire le bonheur de quelqu’un d’autre.

Les Temps difficiles (1934)

Il faut choisir dans la vie entre gagner de l’argent et le dépenser: on n’a pas le temps de faire les deux.

Les Temps difficiles (1934)