Acceuil / Citation

Citations de : Edmund Burke

Le gouvernement est une invention de la sagesse humaine pour pourvoir aux besoins humains. Les hommes ont droit à ce que cette sagesse pourvoie à leurs besoins.

Réflexions sur la Révolution de France (1796)

La superstition est la religion des âmes faibles.

Réflexions sur la Révolution de France (1796)

L’habitude nous réconcilie avec tout.

On the Sublime and Beautiful, IV, 18

Innover n’est pas réformer.

Letters, to a Noble Lord, 1796

Il y a, néanmoins, une limite passé laquelle la longanimité cesse d’être une vertu.

Observations on a Publication, The Present State of the Nation

De mauvaises lois sont la pire sorte de tyrannie.

Speech in Bristol, 1780

Dans toutes les formes de gouvernement, c’est le peuple qui est le véritable législateur.

Tracts of the Popery Laws, III

Ceux qui ont beaucoup à espérer et rien à perdre seront toujours dangereux.

Letters, to a Noble Lord, 1796

Ce que je peux faire, ce n’est pas ce que me dit un homme de loi; mais ce que l’humanité, la raison et la justice me disent que je devrais faire.

Resolutions for Conciliation with America, 1775

Un Etat sans les moyens de changer se prive des moyens de se conserver.

Réflexions sur la Révolution française (1790)

La seule chose qui permet au mal de triompher est l’inaction des hommes de bien.

On ne peut agir efficacement qu’en travaillant de concert.

Celui qui demande une aide d’un niveau de compréhension égal au sien, le double; et celui qui bénéficie d’un niveau de compréhension supérieur accroît ses pouvoirs au niveau de celui-ci.

Où commence le mystère finit la justice.

Pour triompher, le mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien.

L’art ne peut jamais donner les règles qui constituent un art.

Un Etat qui n’a pas les moyens d’effectuer des changements n’a pas les moyens de se maintenir.

Réflexions sur la Révolution de France (1796)

Les tyrans manquent rarement de prétextes.

Letters, to a Noble Lord, 1796

Les lois, comme les maisons, s’appuient les unes sur les autres.