Acceuil / Citation

Citations de : Didier Decoin

On ne peut s’empêcher d’aimer rageusement ce que l’on sait appelé à disparaître bientôt.

La Femme de chambre du Titanic (1991)

Mais elle n’a cessé de nous hanter – alors que c’est nous qui sommes sur le point de devenir des fantômes, dit plaisamment Guila.

Est-ce ainsi que les femmes meurent (2009)

La beauté de Sarah n’était ni dans les traits de son visage, ni dans sa silhouette, elle était dans sa certitude de trouver Gaudion, et qu’ils s’aimeraient.

La Promeneuse d'oiseaux (1996)

Elle sautillait d’un pied sur l’autre, comme une petite fille qui assouplit ses jambes avant de lancer le palet de la marelle vers le ciel ou vers l’enfer.

Un policeman (1975)

Le miracle est logique, et même banal, en ce qu’il dévoile la suprématie de l’inventeur sur son invention, du moteur sur la machine, de la cause sur ses effets.

Il fait Dieu (1975)

D’être riche, ça vous fait honte?

John l'Enfer (1977)

Ce qui me paraît miraculeux, ce ne sont pas les miracles, mais les instants où Dieu n’en fait pas.

Il fait Dieu (1976)