Acceuil / Citation

Citations de : Denis Guedj

Dans la nuit, un homme cherchait sa pipe au pied d’un réverbère. Un passant lui demande: – «Vous avez perdu votre pipe au pied de ce réverbère?» – «Non! Mais il n’y a que là que je pourrais la voir si elle y était.»

Le théorème du perroquet

Il faut aux vérités de la science de belles histoires pour que les hommes s’y attachent. Le mythe, ici, n’est pas là pour entrer en concurrence avec le vrai, mais pour le rattacher à ce à quoi les hommes tiennent et qui les font rêver.

Le théorème du perroquet

L’Egypte, c’était le Compostelle des matheux!

Le théorème du perroquet

Toutes les évidences ne sont pas mauvaises à dire. Il arrive même parfois que ce soit en tirant les conséquences des évidences les plus évidentes que l’on découvre les vérités les moins évidentes.

Le théorème du perroquet

… depuis des siècles, le monde occidental s’est arrogé le pouvoir de nommer les choses pour l’humanité entière.

Le théorème du perroquet

Le merveilleux dans les nombres se trouve dans les nombres eux-mêmes! Pas la peine de les plomber de desseins mystico-psychologiques.

Le théorème du perroquet

Imagine un continent dont l’humanité entière serait assurée de l’existence et auquel on ne trouverait aucun moyen d’accès; voilà ce qu’est une conjecture mathématique!

Le théorème du perroquet

… deux, c’est aussi deux fois un.

Le théorème du perroquet

Les mathématiques sont une ruse de l’esprit.

Le théorème du perroquet

… quelle que soit la petitesse d’un objet, il existe toujours un éclairage qui le fait grand.

Le théorème du perroquet

A quoi sert une bibliothèque, sinon à fournir à chaque nouvelle génération, à chaque nouveau lecteur, les moyens de se hisser jusqu’aux niveaux ultimes atteints par les savoirs antérieurs ?

Les Cheveux de Bérénice (2003)

Un nain assis sur la plus haute marche est plus haut qu’un géant dressé sur la plus basse.

Le théorème du perroquet (1998)

A force d’incanter la perfection, l’indépassable perfection, on pousse à l’erreur, à la faute.

Le mètre du monde (2000)

La Révolution française fut une révolution du verbe. Les mots sont des armes.

Le mètre du monde (2000)

Nous sommes les inconsolables orphelins des mesures du passé.

Le mètre du monde (2000)

Ce qui est isolé, ce qui ne tient à rien, se perd; ce qui est arbitraire n’est pas fait pour être généralement adopté.

Le mètre du monde (2000)

L’Histoire, ce n’est pas aussi ce qui aurait pu être?

Le théorème du perroquet (1998)

Le refus de l’évidence concrète a une conséquence. Il ouvre la porte à l’inquiétude.

Le théorème du perroquet (1998)

Les parallèles, c’est comme les rails d’un train, elles tournent en même temps!

Le théorème du perroquet (1998)

La persuasion n’annule pas définitivement le doute.

Le théorème du perroquet

On n’échappe pas à un théorème qui s’applique à soi.

Le théorème du perroquet