Acceuil / Citation

Citations de : Crébillon fils

Il est, permettez-moi de vous le dire, bien singulier que m’aimant autant que vous me le dites, vous ayez pu vous attacher si fortement à d’autres, et que vous ne m’ayez même jamais parlé de vos sentiments.

La Nuit et le moment ou les matines de Cythère : dialogue (1755)

Les femmes sont sans cesse tourmentées du désir d’apprendre ce qu’elles s’obstinent à ignorer.

Contes dialogués

On s’ennuie quand on aime médiocrement.

Lettres de la marquise de M*** au comte de R*** (1732)

On partage toujours le déshonneur des personnes à qui l’on s’attache: Un mauvais choix marque un mauvais fonds.

Les Egarements du coeur et de l'esprit ou Mémoires de M. de Meilcour (1736-1738)

Un désir satisfait en naître un autre dans le coeur d’un amant. Sur ce qu’on lui permet, il voit ce qu’on peut lui permettre.

Tout homme qui vous blâme de trop parler de vous, ne le fait que parce que vous ne lui laissez pas toujours le temps de parler de lui.

Les Egarements du coeur et de l'esprit

Une profonde ignorance avec beaucoup de modestie serait à la vérité fort incommode, mais, avec une extrême présomption, je puis vous assurer qu’elle n’a rien de gênant.

Les Egarements du coeur et de l'esprit

Une femme, quand elle est jeune, est plus sensible au plaisir d’inspirer des passions, qu’à celui d’en prendre.

Les Egarements du coeur et de l'esprit

De toutes les vertus, celle qui, dans le monde, m’a toujours paru réussir le moins à celui qui la pratique, c’est la modestie.

Les Egarements du coeur et de l'esprit

… S’il est vrai qu’il y ait peu de héros pour les gens qui les voient de près, je puis dire aussi qu’il y a, pour leur sopha, bien peu de femmes vertueuses.

Le Sopha

… Ce qu’on croit la dernière fantaisie d’une femme est bien souvent sa première passion.

Les Egarements du coeur et de l'esprit