Acceuil / Citation

Citations de : Confucius

Il faut que le disciple de la sagesse ait le coeur grand et courageux. Le fardeau est lourd et le voyage est long.

Entretiens, IV, 8

Exige beaucoup de toi-même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d’ennuis te seront épargnés.

Entendre ou lire sans réfléchir est une occupation vaine; réfléchir sans livre ni maître est dangereux.

Entretiens, I, 2

Entendre les plaideurs et rendre la justice, je le puis tout comme un autre. L’important serait de faire qu’il n’y eût plus de plaideurs.

Entretiens, VI, 12

Dépasser les limites n’est pas un moindre défaut que de rester en deçà.

Entretiens, VI, 11

Comment un homme dépourvu des vertus qui sont propres à l’homme peut-il cultiver la musique?

Entretiens, II, 3

Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.

Chaque classe d’hommes tombe dans un excès qui lui est particulier. On peut connaître la vertu d’un homme en observant ses défauts.

Entretiens, II, 4

Celui qui ne sait pas ce que c’est que la vie, comment saura-t-il ce que c’est que la mort?

Entretiens, VI, 11

Celui qui gouverne un peuple en lui donnant de bons exemples est comme l’étoile polaire, qui demeure immobile pendant que toutes les autres se meuvent autour d’elle.

Entretiens, I, 2

Celui qui est sévère envers lui-même et indulgent envers les autres évite les mécontentements.

Entretiens du Maître avec ses disciples

C’est un tort égal de pécher par excès ou par défaut.

C’est seulement quand le froid de l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.

Entretiens, V, 9

Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu.

Entretiens, X, 20

Agissez envers les autres comme vous aimeriez qu’ils agissent envers vous.

Deux hommes qui suivent des voies différentes ne peuvent se rencontrer.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Quand la haine ou la faveur de la multitude s’attache à un homme, il faut examiner pourquoi.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Si vous refusez d’instruire un homme qui a les dispositions requises, vous perdez un homme. Si vous enseignez un homme qui n’a pas les dispositions nécessaires, vous perdez vos instructions. Un sage ne perd ni les hommes ni ses enseignements.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Celui qui ne craint pas de promettre de grandes choses a de la peine à les exécuter.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Il est plus difficile de se défendre de l’amertume dans la pauvreté que de l’orgueil dans l’opulence.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Ne pas se laisser imprégner par les calomnies, ni se laisser meurtrir par les accusations; cela peut s’appeler lucidité. Ne pas se laisser imprégner par les calomnies, ni se laisser meurtrir par les accusations, c’est la lucidité d’un homme qui voit loin.

Entretiens du Maître avec ses disciples

La joie est en tout; il faut savoir l’extraire.

La vertu attire toujours la vertu.

La vraie faute est celle qu’on ne corrige pas.

Ne pas instruire qui peut comprendre vos paroles c’est l’appauvrir. Instruire qui ne peut comprendre est perdre ses paroles. Le sage ne fait ni l’un ni l’autre.

Faire quelque chose de remarquable vaut mieux qu’être remarqué.

L’homme supérieur est celui qui a une bienveillance égale pour tous, et qui est sans égoïsme et sans partialité.

Doctrine, Le Lun-Yu

L’homme supérieur c’est celui qui d’abord met ses paroles en pratique, et ensuite parle conformément à ses actions.

Doctrine, Le Lun-Yu

L’homme vulgaire est celui qui n’a que des sentiments d’égoïsme sans disposition bienveillante pour tous les hommes en général.

Doctrine, Le Lun-Yu

Un homme dépourvu de sincérité et de fidélité est un être incompréhensible à mes yeux. C’est un grand char sans flèche, un petit char sans timon; comment peut-il se conduire dans le chemin de la vie?

Doctrine, Le Lun-Yu

Compromis, chose due.

Il est parfois des moissons qui n’arrivent pas à fleurir; il en est aussi qui, après avoir fleuri, n’ont pas de grain.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Ne cherchez pas à vous immiscer dans les affaires dont vous n’avez pas la charge.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Il est rare de trouver un homme qui se livre trois ans à l’étude, sans avoir en vue un salaire.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Le sage est calme et serein. L’homme de peu est toujours accablé de soucis.

Entretiens du Maître avec ses disciples

La prodigalité conduit à l’arrogance, et la parcimonie à l’avarice. L’arrogance est pire que l’avarice.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Jen K’iou dit: «Maître, ce n’est pas que votre Voie me déplaise; mais je n’ai pas la force de la mettre en pratique.» Le Maître répondit: «Celui qui vraiment n’en a pas la force tombe épuisé à mi-chemin. Quant à vous, vous vous assignez des limites.»

Entretiens du Maître avec ses disciples

La Vertu ne va jamais seule; elle attire toujours des imitateurs.

Entretiens du Maître avec ses disciples

On s’égare rarement en s’imposant soi-même des règles sévères.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Quand vous voyez un homme sage, pensez à l’égaler en vertu. Quand vous voyez un homme dépourvu de sagesse, examinez-vous vous-même.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Celui qui dans ses entreprises cherche uniquement son intérêt propre excite beaucoup de mécontentement.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Rien ne sert de parler des choses qui sont déjà accomplies, ni de faire des remontrances sur celles qui sont déjà très avancées, ni de blâmer ce qui est passé.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Veux-tu que je t’enseigne le moyen d’arriver à la connaissance? Ce qu’on sait, savoir qu’on le sait; ce qu’on se sait pas, savoir qu’on ne le sait pas: c’est savoir véritablement.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Etudier sans réfléchir est une occupation vaine; réfléchir sans étudier est dangereux.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Celui qui repasse dans son esprit ce qu’il sait déjà, et par ce moyen acquiert de nouvelles connaissances, pourra bientôt enseigner les autres.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Ne vous affligez pas de ce que les hommes ne vous connaissent pas; affligez-vous de ne pas connaître les hommes.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Après une faute, ne pas se corriger, c’est la vraie faute.

Une injustice n’est rien, si on parvient à l’oublier.

Un prince sage donne aux choses les noms qui leur conviennent, et chaque chose doit être traitée d’après la signification du nom qu’il lui donne.

Entretiens, VII, 13

Se vaincre soi-même, rendre à son coeur l’honnêteté qu’il tenait de la nature, voilà la vertu parfaite … Il dépend de chacun d’être parfaitement vertueux.

Entretiens, VI, 12

Quand on peut accomplir sa promesse sans manquer à la justice, il faut tenir sa parole.

Entretiens, I, 1

Oublie les injures, n’oublie jamais les bienfaits.

On trouve des disciples de la sagesse qui ne sont pas parfaits; on n’a jamais vu un homme sans principes qui fût parfait.

Entretiens, VII, 14

On ne doit jamais penser à la distance, quelle qu’elle soit, qui nous sépare de la vertu.

Le silence est un ami qui ne trahit jamais.

Le sage ne s’afflige pas de ce que les hommes ne le connaissent pas; il s’afflige de ne pas connaître les hommes.

Entretiens, I, 1

Le sage donne son principal soin à la racine.

Entretiens, I, 1

Le Maître ne parlait pas des choses extraordinaires, ni des actes de violence, ni des troubles, ni des esprits.

Entretiens, IV, 7

L’ouvrier qui veut bien faire son travail doit commencer par aiguiser ses instruments.

Entretiens, VIII, 15

L’homme sage n’est pas comme un vase ou un instrument qui n’a qu’un usage; il est apte à tout.

Entretiens, I, 2

L’homme honorable commence par appliquer ce qu’il veut enseigner; ensuite il enseigne.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Ki houen Sseu réfléchissait à plusieurs reprises avant de faire une chose. Le Maître, l’ayant appris, dit: «Il suffit de réfléchir deux fois.»

Entretiens, III, 5

Je ne veux ni ne rejette rien absolument, mais je consulte toujours les circonstances.

Entretiens, IX, 18

Je n’ai pas encore vu un homme qui aimât la vertu autant qu’on aime une belle apparence.

Entretiens, VIII, 15

J’entends et j’oublie. – Je vois et je me souviens. – Je fais et je comprends.

Négligez et vous perdrez. Cherchez et vous trouverez. Mais chercher ne conduit à trouver que si nous cherchons ce qui est en nous.

L’homme de bien situe la justice au-dessus de tout. Un homme de bien qui a la bravoure mais qui ignore la justice sera un rebelle. L’homme médiocre qui a la bravoure mais qui ignore la justice sera un brigand.

Lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.

Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson.

Qui comprend le nouveau en réchauffant l’ancien peut devenir un maître.

Qui ne connaît la valeur des mots ne saurait connaître les hommes.

Que l’on s’efforce d’être pleinement humain et il n’y aura plus de place pour le mal.

Celui qui plante la vertu ne doit pas oublier de l’arroser souvent.

Quiconque a entendu les cris d’un animal qu’on tue ne peut plus jamais manger de sa chair.

Tuer un homme pour sauver le monde, ce n’est pas agir pour le bien du monde. S’immoler soi-même pour le bien du monde, voilà qui est bien agir.

Mieux vaut étudier que jeûner tout un jour et veiller toute une nuit pour méditer en vain.

Un mot perd l’affaire, un homme détermine le sort d’un empire.

L’invariabilité dans le milieu est ce qui constitue la vertu.

L’erreur est égale, que l’on dépasse les bornes ou que l’on reste en deçà.

Commettre une faute et ne pas s’en corriger, c’est là la vraie faute!

L’homme accompli ne craint pas d’apprendre même de ses subordonnés.

Pas trop d’isolement; pas trop de relations; le juste milieu, voilà la sagesse.

Le commerce du sage est sans valeur et il perfectionne; le commerce de l’homme de peu est agréable, et il corrompt.

Se peut-il qu’un homme soit moins sage qu’un oiseau?

La voie du juste milieu n’est pas suivie. Les hommes intelligents vont au-delà, les ignorants restent en deçà. Les sages veulent trop faire, et l’homme de peu pas assez. C’est ainsi que tout homme boit et mange, et peu savent juger des saveurs.

Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour.

L’homme de bien se révèle dans les grandes occasions; l’homme de peu ne s’accomplira jamais que dans les petites tâches.

L’homme de bien est droit et juste, mais non raide et inflexible; il sait se plier mais pas se courber.

Le sage a honte de ses défauts, mais n’a pas honte de s’en corriger.

L’homme de bien ne demande rien qu’à lui-même; l’homme de peu demande tout aux autres.

Je ne peux rien pour qui ne se pose pas de questions.

Pour un mot, un homme est réputé sage; pour un mot, un homme est jugé sot.

Le contentement apporte le bonheur, même dans la pauvreté. Le mécontentement apporte la pauvreté même dans la richesse.

Quand les riches maigrissent, les pauvres crèvent.

Savoir que l’on sait ce que l’on sait, et savoir que l’on ne sait pas ce que l’on ne sait pas: voilà la véritable science.

Doctrine, Le Lun-Yu

Quand on ne sait pas ce qu’est la vie, comment pourrait-on connaître la mort?

Celui qui a une conduite vicieuse et ne se corrige pas, celui-là peut être appelé vicieux.

Quand l’oiseau est prés de mourir, son chant devient triste; quand l’homme est prés de mourir, ses paroles portent l’empreinte de la vertu.

Les fautes des hommes sont relatives à l’état de chacun.

La conscience est la lumière de l’intelligence pour distinguer le bien du mal.

Il n’est pas nécessaire d’aller vite, le tout est de ne pas s’arrêter.

L’homme de bien préfère être lent à parler mais prompt à agir.

Les anciens étaient avares de mots par crainte de ne pouvoir les confirmer dans leurs actes.

Qui se laisse guider par son seul profit s’attire haine et rancune.

L’homme de bien chérit la vertu, l’homme de peu les bien matériels. L’homme de bien porte en lui le sens de la loi, l’homme de peu ne pense que privilèges.

Le premier axiome de l’humanisme confucéen est: – Etudier, apprendre par l’expérience.

Un homme de bien est celui qui ne prêche pas ce qu’il faut faire tant qu’il n’a pas fait ce qu’il prône.

Ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse, ne l’inflige pas aux autres.

Si l’homme a deux oreilles et une bouche, c’est pour écouter deux foix plus qu’il ne parle.

Quand on lui montre la lune du doigt, l’imbécile regarde le doigt.

Il est des jeunes pousses destinées à ne jamais fleurir. Il en est d’autres qui fleurissent mais ne portent jamais de fruits.

Un homme sans foi: je ne sais ce qu’il faut en faire. Un grand char sans joug, un petit char sans collier, comment peut-on le faire avancer?

Lun-yu

Ecoutez beaucoup, afin de diminuer vos doutes; soyez attentif à ce que vous dites, afin de ne rien dire de superflu; alors, vous commettrez rarement des fautes.

Doctrine, Le Lun-Yu

La vie de l’homme dépend de sa volonté: sans volonté, elle serait abandonnée au hasard.

Celui qui, à quarante ans, est encore haï, le restera jusqu’à la fin de ses jours.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Je ne m’affligerai pas de voir que les hommes me connaissent mal, je m’affligerai de mal les connaître.

Dépasser le but, c’est ne pas l’atteindre.

Nous sommes frères par la nature, mais étrangers par l’éducation.

Ne parlez jamais de vous, ni en bien, car on ne vous croirait pas, ni en mal car on ne vous croirait que trop.

Lorsque vous travaillez pour les autres, faites-le avec autant d’ardeur que si c’était pour vous-même.

Je ne puis apprendre à parler à qui ne s’efforce pas de parler.

Je ne cherche pas à connaître les réponses, je cherche à comprendre les questions.

Notre plus grande gloire n’est point de tomber, mais de savoir nous relever chaque fois que nous tombons.

Rendez le bien pour le bien et la justice pour le mal.

Veux-tu apprendre à bien vivre, apprends auparavant à bien mourir.

On peut connaître la vertu d’un homme en observant ses défauts.

Examine si ce que tu promets est juste et possible, car la promesse est une dette.

Vous ne savez pas comment servir les hommes. – Comment sauriez-vous servir les dieux?

Entretiens

Une petite impatience ruine un grand projet.

Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle.

On doit aimer son prochain comme soi-même; ne pas lui faire ce que nous ne voudrions pas qu’il nous fît.

Une image vaut mille mots.

L’expérience est une lanterne attachée dans notre dos, qui n’éclaire que le chemin parcouru.

Celui qui déplace la montagne, c’est celui qui commence à enlever les petites pierres.

La nature fait les hommes semblables, la vie les rend différents.

Rappelle-toi que ton fils n’est pas ton fils, mais le fils de son temps.

Hélas! Je n’ai encore vu personne qui aimât la vertu comme on aime la beauté corporelle.

Entretiens philosophiques

Ne choisis tes amis que parmi tes égaux.

Apprendre sans réfléchir est vain. Réfléchir sans apprendre est dangereux.

Ce qu’on sait, savoir qu’on le sait; ce qu’on ne sait pas, savoir qu’on ne le sait pas: c’est savoir véritablement.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Nulle pierre ne peut être polie sans friction, nul homme ne peut parfaire son expérience sans épreuve.

Se regarder scrupuleusement soi-même, ne regarder que discrètement les autres.

Ceux dont la connaissance est innée sont des hommes tout à fait supérieurs. Puis viennent ceux qui acquièrent cette connaissance par l’étude. Enfin, ceux qui, même dans la détresse, n’étudient pas: c’est le peuple.

Entretiens du Maître avec ses disciples

Sans principes communs, ce n’est pas la peine de discuter.

Il faut se garder de trois fautes: parler sans y être invité, ce qui est impertinence; ne pas parler quand on y est invité, ce qui est de la dissimulation; parler sans observer les réactions de l’autre, ce qui est de l’aveuglement.

Trois sortes d’amis sont utiles, trois sortes d’amis sont néfastes. – Les utiles: un ami droit, un ami fidèle, un ami cultivé. – Les néfastes: un ami faux, un ami mou, un ami bavard.

Entretiens

Ne vous souciez pas d’être sans emploi; souciez-vous plutôt d’être digne d’un emploi.

Qui ne se préoccupe pas de l’avenir lointain, se condamne aux soucis immédiats.

Ce n’est pas un malheur d’être méconnu des hommes, mais c’est un malheur de les méconnaître.

Entretiens

Ne vous souciez pas de n’être pas remarqué; cherchez plutôt à faire quelque chose de remarquable.

Entretiens

L’homme supérieur ne demande rien qu’à lui-même; l’homme vulgaire et sans mérite demande tout aux autres.

Livre des Sentences

Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté.

Le prince ne doit pas craindre de n’avoir pas une population nombreuse, mais de ne pas avoir une juste répartition des biens.

Agis avec gentillesse, mais n’attends pas de la reconnaissance.

Sous un bon gouvernement, la pauvreté est une honte; sous un mauvais gouvernement, la richesse est aussi une honte.

Livre des Sentences, VIII, 13

L’archer a un point commun avec l’homme de bien: quand sa flèche n’atteint pas le centre de la cible, il en cherche la cause en lui-même.

Je n’ai pas encore vu un homme qui ait pu apercevoir ses défauts et qui s’en soit blâmé intérieurement.

Quand vous plantez une graine une fois, vous obtenez une seule et unique récolte. Quand vous instruisez les gens, vous en obtenez cent.

Le tout est plus grand que la somme des parties.

Etudier tout en répétant, n’est-ce pas source de plaisir?

Est vraiment sage celui qui, sans présumer d’avance qu’on cherche à le tromper ou qu’on se méfie de lui, est capable de déjouer au moment voulu les ruses.

Le problème des hommes, c’est qu’ils négligent leur propre champ pour aller ensemenser celui des autres.

Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir.

Rien n’est jamais sans conséquence, – En conséquence, rien n’est jamais gratuit.

Avoir assez d’empire sur soi-même pour juger des autres par comparaison avec nous, et agir envers eux, comme nous voudrions que l’on agît envers nous-mêmes, c’est ce qu’on peut appeler la doctrine de l’humanité; il n’y a rien au-delà.

L’homme intelligent aime l’eau, et l’homme honorable les montagnes.

Entretiens

L’homme de coeur se plaît à la montagne, l’homme d’intelligence affectionne l’eau.

Entretiens

C’est dans la rigueur de l’hiver qu’on voit la qualité du pin, demeuré toujours vigoureux, sans flétrissures.

Entretiens

Celui qui le matin a compris les enseignements de la sagesse, le soir peut mourir content.

Entretiens

Ecouter et choisir entre les avis, voilà le premier pas de la connaissance; voir et réfléchir sur ce qu’on a vu, voilà le second pas de la connaissance.

Livre des Sentences

Les principes de conduite étant différents, on ne peut s’aider mutuellement par des conseils.

Entretiens, II, XV, 39

Gouverner par la vertu, c’est imiter la polaire immobile cependant qu’autour d’elle se meuvent les étoiles.

Quand père et fils sont d’accord, la famille prospère.

Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voulaient le contraire, et l’immense majorité de ceux qui ne voulaient rien faire.

L’énergie des esprits est abondante. On la regarde sans la voir. On l’écoute sans l’entendre. Sa substance et sa forme ne peuvent être perçues. Bien que l’on ne puisse la toucher, elle est manifeste, pareille à l’Océan, et sa réalité ne peut être niée.

L’expérience est une bougie qui n’éclaire que celui qui la porte.

Quand on désire savoir, on interroge. Quand on veut être capable, on étudie. Revoyez sans arrêt ce que vous savez déjà. Etudiez sans cesse du nouveau. Alors vous deviendrez un Maître.

Quand un prince se conduit en prince, un ministre en ministre, un père en père, un fils en fils, un pays est gouverné.

L’homme sage apprend de ses erreurs, – L’homme plus sage apprend des erreurs des autres.

Si tu veux juger des moeurs d’un peuple, écoute sa musique.

La connaissance est la clé du pouvoir, de la sagesse.

Le coeur de la femme est aussi instable qu’une goutte d’eau sur une fleur de lotus.

On peut tuer le général d’une armée mais non l’ambition dans le coeur de l’homme.

Ceux qui vivent avec extravagance sont facilement vains, et ceux qui mènent une vie simple sont facilement vulgaires. Je préfère les gens vulgaires aux snobs.

Celui qui ne réfléchit pas et n’établit pas son plan longtemps à l’avance trouvera les difficultés à sa porte.

La sagesse parfaite est-elle si éloignée après tout? Quand je désire la trouver, elle est à portée de ma main.

Celui qui, après avoir commis une faute, ne cherche pas à la corriger, en commet une autre.

Que j’ai donc de la chance! Toutes les fois que je commets une erreur, il y a toujours quelqu’un pour la découvrir.

Je ne m’attends pas à trouver un saint aujourd’hui. Si je pouvais seulement trouver un sage, je m’en contenterais.

L’homme supérieur ne se tourmente pas.

Je voudrais que les vieillards puissent vivre en paix, que tous les amis soient fidèles et que les jeunes gens aiment leurs aînés.

Il fait bon s’étendre, la tête reposée sur son bras replié, après un frugal repas de légumes, arrosé d’un verre d’eau.

La vertu ne reste pas comme une orpheline abandonnée.

La conduite du sage est sans saveur, comme l’eau.

Jugez des autres par vous-même et agissez envers eux comme vous voudriez que l’on agît envers vous-même.

On peut forcer le peuple à suivre les principes de la justice et de la raison; on ne peut pas le forcer à les comprendre.

Quatre chevaux attelés ne peuvent ramener dans la bouche des paroles imprudentes.

Il n’y a que les pères et les mères qui s’affligent véritablement de la maladie de leurs enfants.

Le bois pourri ne peut être sculpté.

Celui qui se livre à l’étude de la sagesse a en vue les émoluments qu’il en peut retirer.

L’homme supérieur est influencé par la justice; l’homme vulgaire est influencé par l’amour du gain.

Que le prince soit prince; le ministre, ministre.

Etre riche et honoré par des moyens iniques, c’est comme le nuage flottant qui passe.

Je n’ai encore vu personne qui aimât autant la vertu que l’on aime la beauté du corps.

Un bol de riz avec de l’eau et le coude pour oreiller, voilà un état qui a sa satisfaction.

L’homme de quarante ans qui s’attire encore la réprobation des sages, c’en est fait, il n’y a plus rien à espérer.

Celui qui sait obéir saura ensuite commander.

L’homme supérieur est amical sans être familier; l’homme vulgaire est familier sans être amical.

L’homme supérieur demande tout à lui-même; l’homme vulgaire demande tout aux autres.

Les pères ne veulent pas reconnaître les défauts de leurs enfants, ni les laboureurs la fertilité de leurs terres.

Le sage demande à lui-même la cause de ses fautes, l’insensé la demande aux autres.

Si tu sais aimer les bonnes choses de la vie, tu sais aussi aimer la vertu.

L’homme supérieur se tient dans le juste milieu.

L’homme supérieur est comme l’archer, qui n’atteint pas toujours le but, mais qui ne s’en prend qu’à lui-même.

Le milieu est le point le plus voisin de la sagesse, il vaut autant ne pas l’atteindre que le dépasser.

La droiture : En tirant sur une cible, le but n’est pas de la dépasser, mais de l’atteindre ; tout réside dans la mesure ; c’étaient là la règle des Anciens.

Sagesses

La droiture : C’est une fois son but fixé que l’esprit atteint l’état de détermination.

Sagesses

La droiture : L’homme supérieur porte attention à ses devoirs et vigilance à ses paroles, il aime fréquenter ceux qui ont de droits principes, afin de régler sur eux sa conduite.

Sagesses

S’intéresser uniquement à ses gains et aux profits que génèrent ses actions amènera beaucoup d’amertume.

Sagesses

L’homme de bien est pur, mais pas prude; droit, mais pas rigide.

Entretiens

Un beau discours peut faire prendre vice pour vertu, une légère impatience compromettre de grands desseins.

Entretiens

L’homme de bien exige tout de lui-même, l’homme de peu attend tout des autres.

Entretiens

Exige beaucoup de toi-même et peu des autres, c’est le moyen d’écarter toute animosité.

Entretiens

Il est de jeunes pousses destinées à ne jamais fleurir, il en est d’autres qui fleurissent mais ne portent jamais de fruits.

Entretiens

Il y a bien ceux qui, sans posséder le savoir, agissent à tort et à travers: je n’en suis pas. Il me faut écouter beaucoup pour en adopter la meilleure part, voir beaucoup pour en prendre bonne note: c’est là le second degré de la connaissance.

Entretiens

Si tu rencontres un homme de valeur, cherche à lui ressembler. Si tu rencontres un homme médiocre, cherche ses défauts en toi-même.

Entretiens

N’a-t-on jamais vu quelqu’un sortir d’une maison sans passer par la porte? Comment se fait-il alors que personne ne passe par la voie?

Entretiens

Nature qui l’emporte sur culture est frustrée, culture qui l’emporte sur nature est pédante. Seule leur combinaison harmonieuse donne l’homme de bien.

Entretiens

La vie de l’homme tient à la droiture. Sans droiture, elle ne tient qu’au hasard.

Entretiens

Quand on se promène ne serait-ce qu’à trois, chacun est certain de trouver en l’autre un maître, faisant la part du bon pour l’imiter et du mauvais pour le corriger en lui-même.

Entretiens

Je ne suis prêt à éveiller que celui qui cherche ardemment à comprendre, à guider que celui qui s’efforce vainement de s’exprimer; mais si, lui montrant un angle, je le vois incapable d’en déduire les trois autres, j’abandonne la partie.

Entretiens

Connaître la vertu sans la cultiver, accumuler les connaissances sans les approfondir, entendre parler du juste sans le pratiquer, voir ses propres défauts sans y remédier, c’est bien là ce qui me préoccupe!

Entretiens

Apprendre, c’est vivre dans la hantise de ne jamais atteindre son but et de perdre ce que l’on a déjà gagné.

Entretiens

Tant que l’on ne sait pas ce qu’est la vie, comment peut-on savoir ce qu’est la mort?

Entretiens, XI, 11

Répéter en chemin à tous les passants ce que l’on a appris de bon en chemin, c’est jeter la Vertu au vent.

Entretiens

Ceux qui en apparence sont rigides et, au fond, n’ont aucune énergie, ne ressemblent-ils pas à ces hommes de la lie du peuple qui percent ou enjambent les murs pour voler.

Entretiens

Il n’y a que deux classes d’hommes qui ne changent jamais de conduite: les plus instruits et les plus insensés.

Entretiens

Les hommes sont tous semblables par leur nature profonde; ils diffèrent par leurs us et coutumes.

Entretiens

La vertu d’humanité est plus nécessaire au peuple que l’eau et le feu. J’ai vu des hommes périr en marchant dans l’eau ou dans le feu; je n’ai jamais vu personne périr en marchant dans la voie de cette vertu.

Entretiens

Ne pas se corriger après une faute, c’est là qu’est la faute.

Entretiens

L’homme honorable est maître de lui-même et n’a de contestation avec personne; il est sociable, mais n’est pas homme de parti.

Entretiens

L’homme honorable attend tout de lui-même; l’homme de peu attend tout des autres.

Entretiens

L’homme honorable ne veut pas mourir qu’il ne se soit rendu digne d’éloge.

Entretiens

L’homme honorable s’afflige de son incompétence; il ne s’afflige pas de n’être pas connu des hommes.

Entretiens

L’équité est l’essence même de l’homme honorable. Il la pratique d’après les rites, la manifeste avec humilité, et l’accomplit en toute sincérité. Un tel homme mérite le nom d’homme honorable.

Entretiens

Un gentilhomme d’idéal, un homme pleinement humain ne cherche jamais à sauver sa vie aux dépens de la vertu d’humanité. Il est des circonstances où il sacrifie sa vie, pour que s’accomplisse cette vertu.

Entretiens

Le sage évite le monde, puis évite certaines contrées, puis certaines attitudes, enfin certaines paroles.

Entretiens

Répondez à l’inimitié par la rectitude, et à la Vertu par la Vertu.

Entretiens

Ne t’afflige pas d’être méconnu des hommes, mais plutôt d’être incompétent.

Entretiens

Celui qui, en présence d’un profit à retirer, se rappelle la justice ; qui, en face du danger, risque sa vie, qui, même après de longues années, n’oublie pas ses engagements; celui-là peut aussi être considéré comme un homme accompli.

Entretiens

Comme je ne trouve pas de disciples capables de se tenir constamment dans le milieu juste, je cherche des hommes qui sont impétueux, ou des hommes qui ont l’amour du devoir. Les premiers sont entreprenants. Les seconds s’abstiennent de mal faire.

Entretiens

Ecouter et choisir entre les avis, voila le premier pas de la connaissance.

Sentences

Un mot perd l’affaire; un homme détermine le sort d’un empire.

Livre des Sentences

La vertu ne reste pas comme une orpheline abandonnée; elle doit nécessairement avoir des voisins.

Entretiens

L’homme supérieur aime à être lent dans ses paroles, mais rapide dans ses actions.

Entretiens

Ceux qui se perdent en restant sur leur garde sont bien rares!

Entretiens

Les anciens ne laissaient point échapper de vaines paroles, craignant que leurs actions n’y répondissent point.

Entretiens

L’âge de votre père et de votre mère ne doit pas être ignoré de vous; il doit faire naître en vous, tantôt de la joie, tantôt de la crainte.

Entretiens

Un prince sage donne aux choses les noms qui leur conviennent, et chaque chose doit être traitée d’après la signification du nom qui lui donne.

Entretiens, XIII, 3

L’expérience est une lanterne que l’on porte sur le dos et qui n’éclaire jamais que le chemin parcouru.

Ne vous souciez pas d’être sans emploi; souciez-vous plutôt d’être digne d’un emploi. Ne vous souciez pas de n’être pas remarqué; cherchez plutôt à faire quelque chose de remarquable.

Entretiens

La connaissance n’est pas innée en moi; mais mon amour pour l’Antiquité m’y fait aspirer avec ardeur.

Entretiens

Dans la rigueur de l’hiver on apprécie la vigueur des pins qui demeurent verts.

Entretiens

L’homme intelligent vit heureux; l’homme honorable vit longtemps.

Entretiens

L’homme intelligent se donne du mouvement; l’homme honorable demeure immobile.

Entretiens

Si un supérieur ne peut accorder sa confiance aux hommes moins élevés hiérarchiquement, alors le peuple ne peut être bien administré.

Sagesses

Les seules richesses des gouvernants doivent être la justice et l’équité.

Sagesses

Si un prince ne pense qu’à amasser des richesses, alors le peuple, par mimétisme, s’abandonnera aussi aux passions les moins avouables.

Sagesses

Celui qui gouverne doit prendre soin que les vivres ne manquent pas, que les forces militaires suffisent, et que le peuple lui donne sa confiance.

Sagesses

Un seul homme, le prince, par son avarice et sa cupidité, suffira pour causer le désordre au sein d’une nation.

Sagesses

Se retirer du monde, n’être ni vu ni connu des hommes, et n’en éprouver aucune peine, tout cela n’est possible qu’au sage.

Sagesses

La richesse et l’honneur sont les objets du désir des hommes ; s’il est impossible de les acquérir par des voies honnête, il faut alors y renoncer.

Sagesses

Les richesses agrémentent et réhausent une maison, la vertu agrémente et réhausse la personne.

Sagesses

Est tout près du savoir celui qui aime étudier ou exercer sa pensée à la recherche de la loi du devoir.

Sagesses

La morale : La perfection morale présuppose la grande lumière de l’intelligence.

Sagesses

Quand on ne sait pas ce qu’est la vie, comment pourrait-on savoir ce qu’est la mort ?

Les quatre livres de philosophie morale et politique de la chine

Le Maître dit : Que l’on s’efforce d’être pleinement humain et il n’y aura plus place pour le mal.

Entretiens

L’homme de qualité respecte trois choses : le décret du ciel, les grands hommes et les maximes des saints personnages.

Entretiens, XVI, 8

Plus de vertus naïves que de manières, tu es un rustre ; plus de manières que de vertus naïves, tu es un cuistre ; autant de manières que de vertus, voilà l’homme de qualité.

Entretiens, VI, 16

Qui gouverne par la vertu, c’est la Polaire qui demeure fixe cependant qu’autour d’elle se meuvent les étoiles.

Entretiens, II, 1

Chercher à plaire aux hommes par des discours étudiés et un extérieur composé est rarement signe de plénitude humaine.

Entretiens

Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et le respect envers les supérieurs sont la racine de la vertu. Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et le respect envers les supérieurs sont la racine de la vertu.

Entretiens

Le peuple sera soumis si vous promouvez des gens droits pour les placer au-dessus des retors ; dans le cas contraire, il ne le sera point.

Entretiens

Etudier sans penser est vain, mais penser sans étudier est dangereux.

Entretiens

L’homme instruit porte en lui des motifs éphémères de joie ; l’homme humain à pour lui l’éternité.

Sagesses

La morale : Une seule famille généreuse et humaine suffira pour faire naître dans la nation ces mêmes vertus.

Sagesses

La morale : Est tout près du savoir celui qui aime étudier ou exercer sa pensée à la recherche de la loi du devoir.

Sagesses

N’est ce pas le caractère de l’homme extrêmement vertueux que d’être oublié ou méconnu des hommes et de pas s’en exaspérer ?

Sagesses

La morale : Des expressions enjolivées et fleuries et une apparence recherchée et maniérée vont rarement de paire avec une vertu sincère.

Sagesses