Acceuil / Citation

Citations de : Claude Chabrol

Il y a encore douze ans, lorsque je commençais un tournage, j’étais empli de bonheur et de crainte. Maintenant, la crainte a disparu. Seul subsiste le bonheur, il est total. J’ai bien l’intention de continuer jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Rencontre à la Cinémathèque suisse, 4 décembre 2007.

Si j’ai un acteur qui a une démarche rapide, je ne vais pas le freiner, sous prétexte que la distance d’un point à un autre est plus courte que ce que j’avais imaginé! Non, je change mon histoire.

Rencontre à la Cinémathèque suisse, 4 décembre 2007.

Les bonnes idées, on les a dans sa tête, pas dans des notes.

Rencontre à la Cinémathèque suisse, 4 décembre 2007.

J’aime prendre des pilules avant de déjeuner. Même quand je n’ai rien. Je trouve que ça fait bien de sortir sa plaquette, comme ça les gens vous ménagent.

Pensées, répliques et anecdotes (2002)

Je n’avais qu’une seule crainte, avec ces pensées, c’était de paraître sympathique.

Pensées, répliques et anecdotes (2002)

La bêtise est infiniment plus fascinante que l’intelligence… L’intelligence a des limites, la bêtise n’en a pas!

La bêtise est infiniment plus fascinante que l’intelligence, infiniment plus profonde. L’intelligence a des limites, la bêtise n’en a pas.

Pensées, répliques et anecdotes (2002)

Je suis une harmonieuse synthèse entre Eschyle, Corneille, Flaubert et Simenon.

Rencontre à la Cinémathèque suisse, 4 décembre 2007.

Les bons critiques sont ceux qui disent du bien de mes films. Les mauvais sont les autres.

Rencontre à la Cinémathèque suisse, 4 décembre 2007.

J’aime le polar, c’est comme une bouée de sauvetage pour explorer l’humain. On peut y présenter les pièges de l’existence, une énigme, qui est totalement ou partiellement résolue à la fin du film.

Rencontre à la Cinémathèque suisse, 4 décembre 2007.

Il existe quelques règles de mise en scène, comme il existe des règles de grammaire. Connaître la grammaire ne fait pas de vous un Victor Hugo, le même raisonnement vaut pour le cinéma.

Rencontre à la Cinémathèque suisse, 4 décembre 2007.