Acceuil / Citation

Citations de : Christine Angot

Les gens qui vous aident, on les méprise, les gens qui ne vous aident pas, on les méprise.

L'Inceste (1999)

Il n’y a ni morale ni responsabilité en littérature.

Libération, le 29 juin 1999.

Il y a des écrivains qui ne sont pas des écrivains comme les autres.

Libération, le 6 novembre 1999.

Est-ce que l’amour existe?

Libération, numéro spécial A quoi pensez-vous?

Si la masse était émotive, il n’y aurait plus de guerres, plus de boucheries. Les moments émus de la masse tournent vite à l’hystérie, à la sauvagerie, au pillage, au sacrifice.

L'Usage de la vie (1998)

Le risque de l’amour pour un être humain, je ne l’avais jamais pris, comme ça je n’étais jamais emportée par la vague.

Rendez-vous (2006)

Anonyme veut dire collectif. Un mot qu’on ne signe pas, ça veut dire qu’il représente la collectivité, quand on ne s’individualise pas.

Quitter la ville (2000)

Rassembler les familles c’est un crime.

Quitter la ville (2000)

L’écriture est une sorte de rempart contre la folie, j’ai déjà bien de la chance d’être écrivain, d’avoir au moins cette possibilité.

L'Inceste (1999)

Comme c’est triste de renoncer un jour à être aimé. Comme c’est triste d’être écrivain, comme c’est triste d’écrire des livres, comme c’est triste de croire qu’on vous a compris. Comme c’est triste d’être aimé des faibles.

Quitter la ville (2000)

Calomnier c’est le contraire de diffamer, c’est mentir.

Quitter la ville (2000)

Il n’y a rien de pire que l’indifférence comme disent toujours les attachés de presse.

Quitter la ville (2000)

Ecrire n’est pas choisir son récit. Mais plutôt le prendre, dans ses bras, et le mettre tranquillement sur la page, le plus tranquillement possible, le plus tel que possible.

L'Inceste (1999)

L’objet est inessentiel, ce qui compte c’est la demande d’amour.

L'Inceste (1999)