Acceuil / Citation

Citations de : Charles Dantzig

La France est devenu un pays de mauvaise grâce. Chacun peste dans son métier, dans ses occupations, contre les autres. Nous sommes devenus un peuple aigre qui mériterait qu’on le réduise en esclavage.

Encyclopédie capricieuse du tout et du rien (2009)

Tout le monde dresse des listes. On peut les en juger banales. Ou bien la forme la plus rudimentaire de littérature. Et le rudiment, comme l’ont montré les peintres, il suffit de le raffiner. De Lascaux faisons Picasso.

Encyclopédie capricieuse du tout et du rien (2009)

La justice est aveugle à qui ne porte pas le costume. Costume égale coutume. Même mot, même puissance.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

D’une certaine façon, un écrivain écrivant une oeuvre de fiction à la première personne est le «nègre» de son narrateur.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Le dieu des Narcisses devrait être saint Augustin, qui a écrit ses Confessions sans avoir rien fait.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Un écrivain n’aime pas plus les mots qu’un menuisier les clous. Un mot est un objet donc il se sert pour créer un autre objet nommé phrase, laquelle donnera son utilité au mot; un mot inusité n’a pas d’utilité.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

On pourrait dire que le XVIe est joyeux, le XVIIe allègre, le XVIIIe gai, le XIXe humoristique et le XXe ricaneur.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

L’hypocrisie est une huile sociale, la fourberie un miel d’arriviste.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Si nous connaissons le mot, nous avons l’image. Et sinon il y a le dictionnaire. Ou l’imagination. Qui n’a pas besoin d’être très précise. Les romans ne sont pas des planches d’anatomie.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Le huitième jour, Dieu créa Paul Claudel. Il avait envie de se foutre du monde.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Il est remarquable que la France, qu’on accuse d’avoir la rage de la clarté, et qui s’en vante parfois, soit le pays qui a donné et Voltaire et Mallarmé.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

En général, les livres moyens donnent de très bons films: ils ne contiennent pas de pensées que le cinéaste est gêné de supprimer.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

L’ignorance qui raille est le procureur de l’injustice.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Le bons sens est le bouclier que l’intelligence brandit quand elle est fatiguée d’argumenter.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

On ne peut pas définir la forme du beau, parce que le beau est mouvant. Le beau est une paresse. Le beau d’hier fait rire.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

La provocation provient du dépit et est un enfantillage. Quelle importance de choquer ceux que l’on méprise? Serait-ce qu’on ne les méprise pas tellement? Au fond, la provocation est une approbation.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Aragon est l’écrivain qui n’a jamais ri.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

L’aigre est une variété de l’amer. … L’aigreur est la supériorité du stérile.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Oxymore, à quelles faussetés tes lourds clins d’oeil nous mènent!

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Une maxime est souvent un solipsisme transformé en généralité par un écrivain qui croit en son expérience universelle.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Tous les écrivains vous diront, après Malraux: «Au-delà de dix mille, tout succès est un malentendu».

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

A quoi mène le ratage? Aux maximes. Chamfort rate sa naissance: maximes. Vauvenargues rate sa carrière militaire: maximes. La Rochefoucauld rate la Fronde: maximes.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Le journaliste moyen qui vous pose une question n’écoute pas votre réponse: il écoute son préjugé.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Un écrivain qui emploi le mot «indicible» devrait se faire charcutier.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Il n’y a pas d’imposteur en art, il n’y a que des publics crédules.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

L’explication «Je n’étais pas né» pour justifier l’ignorance est une explication de barbare.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

René Goscinny … fait partie des talents littéraires qui, au XXè siècle, ont fait autre chose de la littérature en apportant du littéraire à cette autre chose.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

On peut écrire différemment de son origine sociale: les Goncourt sont aristocrates, et écrivent comme des colonels d’infanterie en retraite qui se seraient mis dans les antiquités.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Les coquetteries sont souvent une manière naïve d’exprimer la vérité en disant son contraire.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Il n’y a pas cinquante kilomètres carrés de notre pays qui n’aient vu naître un écrivain. C’est trop. Il ne reste plus de place pour les lecteurs.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Le genre français médiocre consiste en petit ton étriqué qui se croit brillant.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

La foi sert de carburant aux écrivains dont l’émotivité s’assèche.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Dans certains livres, il y a des passages très bien écrits qui signalent que l’auteur s’ennuie: il tourne à vide.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Un mot n’est pas qu’un mot, et c’est le problème particulier de l’écrivain. Un mot est chargé de souvenirs, d’histoire, de joies, de douleurs, celles des lecteurs, de l’écrivain lui-même.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Et la grande ruse des femmes du Moyen-Age: elles ont poussé les hommes à inventer le style courtois, qui donne un aspect viril à la politesse et la rend applicable par les enfants vieillis qui portent le nom d’hommes.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Une personne qui écrit qu’«il faut sortir des sentiers battus» y entre.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Les convertis forment avec les repentis l’espèce la plus dangereuse qui soit: ils mettent tout leur zèle à montrer la fermeté de leur nouvelle conviction.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Une défectuosité de l’outil engendre la virtuosité de l’ouvrier.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Jeune, en meute comme des chiots, on ne se quitte pas, on rit, on s’aime, on n’a pas besoin du dégoûtant espoir car on est l’espoir. La vie fracasse tout cela, créant des isolements. On se met à espérer.

Encyclopédie capricieuse du tout et du rien (2009)

Le tact est l’imagination de ce que peuvent ressentir les autres. Qu’il ressortisse à l’imagination explique qu’il soit si rare.

Encyclopédie capricieuse du tout et du rien (2009)

J’aime bien les vieux joueurs de cartes, le soir, en vacances, sur la Méditerranée, leur stupidité distinguée.

Encyclopédie capricieuse du tout et du rien (2009)

Colette ressemblait à un renard. C’est bien sa seule absence de ruse.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Les plus grands inventeurs ne sont pas les plus diplômés, car l’érudition blase ou paralyse.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Il y a quelque chose de putassier chez Apollinaire, putassier comme peut l’être un enfant. Il a le génie du câlinage. Comme on se laisse charmer par ce serveur de pizzeria déposant l’assiette d’un geste rond avec un regard langoureux pour la cliente!

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Quand il y a querelle entre les Anciens et les Modernes, choisissez les Modernes: c’est vous.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

L’amour est le seul sujet sur lequel on puisse écrire n’importe quoi, car l’amour est n’importe quoi. C’est une qualité.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Les femmes deviennent amoureuses espérant introduire du romanesque dans leur vie. Ayant constaté que cela a surtout introduit des emmerdements, elles lisent des romans.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

L’amour est un espoir. De là sa nuance de bassesse. Seulement, c’est un espoir envers soi-même, de pouvoir être assez bien pour plaire, etc. De là sa nuance de hauteur.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Un moraliste devrait assumer sa posture de tueur méprisant: une phrase, une balle, on rengaine.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

La moitié de la gloire de Baudelaire vient, non de ses grands vers, mais de ce qu’il n’est jamais content.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Selon les époques, les artistes sont considérés comme de la domesticité de luxe ou comme le luxe de la domesticité.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Tout ce qui est beau et bon est toujours calomnié. Les moralistes n’y suffiraient pas. Il s’y ajoute les qualités naturelles de l’homme, l’envie, la méchanceté, et la rage de souffrir.

Encyclopédie capricieuse du tout et du rien (2009)

Le coeur est un chacal qui se cherche des raisons, se dit Pierre. Et quand on cherche des raisons, on en trouve. Surtout les mauvaises. Et ce cruel grignote mon amour vivant. C’est dégueulasse, le coeur !

Histoire de l'amour et de la haine (2015)

Au début des amours, on couche avec des corps, après, avec des images.

Histoire de l'amour et de la haine (2015)

Ne lisant plus, l’humanité sera ramenée à l’état naturel, parmi les animaux. Le tyran universel, inculte, sympathique, doux, sourira sur l’écran en couleur qui surplombera la terre.

Pourquoi lire ? (2010)

Lire fait chanter les momies, mais on ne lit pas pour cela. On ne lit pas pour le livre, on lit pour soi. Il n’y a pas plus égoïste qu’un lecteur.

Pourquoi lire ? (2010)

La fiction était une décharge de contes extravagants ; avec sa grossièreté de déménageur, Rabelais vide la vieille maison fabuleuse. Et avec des délicatesses de déménageur pour transporter les porcelaines.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Ne jamais justifier. Un livre est ce qu’il est. Prenez-le, jetez-le, mais n’écoutez pas la sournoise modestie de l’auteur ; il n’y a pas d’étiquette sculptée sur le côté du David de Michel-Ange.

Encyclopédie capricieuse du tout et du rien (2009)

Si vous n’arrivez plus à force de le fréquenter, et de l’opacité que cela entraîne, à déterminer le caractère d’un homme, regardez ses amis. Nos amis sont nous.

Encyclopédie capricieuse du tout et du rien (2009)

L’avarice est peut-être la passion la plus malheureuse. Ceux qui en souffrent sont persuadés de pratiquer une vertu mal aimée.

Encyclopédie capricieuse du tout et du rien (2009)

Le tact est l’imagination de ce que peuvent ressentir les autres. Qu’il ressortisse de l’imagination explique qu’il soit si rare. On a du tact parce qu’on a du coeur.

Encyclopédie capricieuse du tout et du rien (2009)

Une des conséquences positives de l’amour est la coquetterie. Tous les efforts qu’on fait pour attirer l’attention de l’autre nous améliorent.

Encyclopédie capricieuse du tout et du rien (2009)

Les livres gais ne sont pas les plus nombreux du monde, c’est pour cela que nous devrions les vénérer comme des trésors universels.

Pourquoi lire ? (2010)

Les mots sont faits pour mentir.

Dans un avion pour Caracas (2011)

Le tact, c’est très bien, mais ce n’est pas actif. Voilà. Le tact, c’est ne pas. Le tact est précautionneux, prudent, prenant garde à ne pas heurter. Les attentions, elles, agissent.

Dans un avion pour Caracas (2011)

L’amour est un petit égocentrique qui se nourrit d’inquiétudes ineptes.

Dans un avion pour Caracas (2011)

L’amour de la liberté est le dernier chez les hommes.

Dans un avion pour Caracas (2011)

Les politiciens sont une étrange engeance.

Dans un avion pour Caracas (2011)

Célèbre est un métier comme ébéniste.

Je m'appelle François (2007)

Il est facile d’être célèbre, il suffit de n’avoir rien fait.

Je m'appelle François (2007)

Une amitié c’est de l’avenir. Une famille c’est du passé. J’ai horreur du passé.

Dans un avion pour Caracas (2011)

Un écrivain mort, ça n’est parfois plus qu’un lambeau de tissu pendant au crochet d’un très ancien scandale.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

La vie est très mal faite. On y rencontre sans arrêt des gens inutiles.

Pourquoi lire ? (2010)

La lecture est cet instant d’éternité simultanément ressenti par quelques solitaires dans l’espace immatériel un peu bizarre qu’on pourrait appeler l’esprit.

Pourquoi lire ? (2010)

A 10 000 mètres, l’Océan est gris et ridé comme un hippopotame. Que le vol est paisible, à l’intérieur de ce gros Boeing blanc qui digère ses passagers en ronronnant! Cela permet de supporter la patience que les long-courriers réclament.

Dans un avion pour Caracas (2011)

Tout ce que la neige a de sympathique, ce sont les coeurs qu’on dessine sur les pare-brise.

Dans un avion pour Caracas (2011)

Il n’existe peut-être que deux lexiques dont la quantité est comparable dans chaque langue: celui de l’amour et celui du pouvoir.

Dans un avion pour Caracas (2011)

Quelle curieuse conception de l’amitié, qu’elle doive durer la une vie, m’a-t-il dit quand nous avons fait connaissance. C’est parce qu’on le prend comme un départ d’amour.

Dans un avion pour Caracas (2011)

Les attentions, elles, agissent. Prennent un risque. Celui de tenter de faire plaisir.

Dans un avion pour Caracas (2011)

Dans les histoires d’amour, le rôle le plus cruel est celui du confident.

Dans un avion pour Caracas (2011)

Avoir énormément d’amis, c’est n’en avoir aucun.

Dans un avion pour Caracas (2011)

Dans la littérature, faute de merles, on finit parfois par manger la grive.

Nos vies hâtives (2001)

Stendhal supprime conjonctions de coordination, présentation des personnages, explications, supprime, supprime, supprime, et fait comprendre que la création se compose pour une bonne part de suppressions.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Ne lisant plus, l’humanité sera ramenée à l’état naturel, parmi les animaux. Le tyran universel, inculte, sympathique, doux, sourira sur l’écran en couleurs qui surplombera la terre.

Pourquoi lire ? (2010)

Lire est déraisonnable. Il y a des choses bien plus importantes, disent les importants. C’est vrai. Et, le sachant, nous continuons en sifflotant ces lectures qui nous privent de la gloriole et de la fortunette.

Pourquoi lire ? (2010)

Oui, on lit par protestation contre la vie. La vie est très mal faite. On y rencontre sans arrêt des gens inutiles. Elle est pleine de redites. Ses paysages sont interminables. Si elle se présentait chez un éditeur, la vie serait refusée.

Pourquoi lire ? (2010)

La seule question à se poser devant un chef d’oeuvre, c’est: ferait-il brûler la bibliothèque d’Alexandrie? Si on ne pense pas à le faire, c’est qu’il est bonasse et rien à craindre. Si on y pense, c’est qu’il y a des soupçons sur sa vulgarité.

Pourquoi lire ? (2010)

On ne lit pas un livre pour une histoire, on lit un livre pour danser avec son auteur.

Pourquoi lire ? (2010)

Ce n’est pas nous dans les livres qui nous font juger que les livres sont bons, c’est le talent. Ce n’est pas aux personnages, aux idée qu’on veut ressembler. On veut ressembler au talent.

Pourquoi lire ? (2010)

Un livre n’est pas fait pour les lecteurs, il n’est même pas fait pour son auteur, il n’est fait pour personne. Il est fait pour être. Un livre fait pour les lecteurs les prend pour un public.

Pourquoi lire ? (2010)

Le snob connaît toujours quelqu’un de relié à la célébrité du jour.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Le roman est le récit d’une modification. Celle du personnage principal, le plus souvent, ou bien, s’il est un monstre d’indifférence, celle des personnages qui l’entourent. Quoi qu’il en soit, dans un roman, quelque chose s’est transformé à la fin.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Nous faisons les mots, puis nous nous faisons à eux.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

On dirait que les moralistes ont envie que les gens soient malheureux, afin de donner respectivement raison à leurs sentences.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Position du moraliste: c’est la même que celle du tireur couché. Le moraliste est allongé dans une position protégée et tire des maximes sur une cible à découvert.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Péguy a montré que l’on pouvait assourdir le coup de cymbale du point d’exclamation en le remplaçant par un simple point.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

On respire par les yeux! Nous l’avons tous expérimenté, à lire des livres non ponctués, où notre pauvre oeil haletant cherche un point, une virgule, le moindre bout de banc où s’asseoir.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

D’habitude, les écrivains publient un ou deux volumes de poésie dans leur jeunesse puis l’abandonnent. Elle a été leur acné littéraire.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Ce qu’on peut opposer à un écrivain, c’est ce qu’il a écrit. Ce qu’il a dit est moins sûr.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Les surréalistes, ces symbolistes en treillis.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Le «on» n’est personne, le «je» est une personne. Eternel combat de la liberté contre la mystification.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

L’oeuvre est ce qui tue l’intime.

Dictionnaire égoïste de la littérature française (2005)

Pourquoi continuer à lire un livre ? C’est un des effets dévastateurs de l’espoir. Si un livre est mauvais, il ne devient jamais bon.

Pourquoi lire ? (2010)

La lecture : une ampoule s’allume et éteint ce qui l’entoure.

Pourquoi lire ? (2010)

L’hostilité des villes se manifeste par l’indifférence.

Encyclopédie capricieuse du tout et du rien (2009)

L’entre les lignes est l’espace merveilleux où le lecteur à bout de raisonnements ramasse la lumière magique qui lui donne ce qu’il veut : être persuadé.

Pourquoi lire ? (2010)