Acceuil / Citation

Citations de : Cécile Gavriloff, dite Alice Ferney

L’estampille de la raison contrecarre nos fantaisies, nos élans se brisent, eux qui pourtant ne sont pas folie mais gaieté.

Les Autres (2006)

Un amour adultère et un amour conjugal sont comme deux jumeaux que la vie n’a pas pareillement comblés.

La conversation amoureuse (2000)

La tendresse est-elle un venin, une drogue dont on ne se passe plus?

La conversation amoureuse (2000)

Est-ce que les pleurs ne sont pas les derniers mots de l’amour?

La conversation amoureuse (2000)

Il essayait vraiment de l’aimer. Il tenait à l’aimer comme elle était, ou même comme elle était devenue. C’était cela le mariage. Accepter qu’une personne change.

La conversation amoureuse (2000)

L’horloge des femmes et celle des hommes dans l’amour n’ont pas les mêmes aiguilles.

La conversation amoureuse (2000)

Au début de l’amour, il n’y a ni qualités ni défauts, il n’y a que l’amour.

Les Autres (2006)

Celui qu’on aime n’a pas forcément toutes les qualités. Je ne vois pas pourquoi il les aurait.

Les Autres (2006)

Dans une guerre, la victoire même est une défaite.

Dans la guerre (2003)

Elle protesta: On n’épouse pas toutes les personnes que l’on aime. Puis continua: Aimer et se marier, c’est bien différent. Aimer ne suffit pas. Il n’ajoutait rien à ces évidences qu’elle alignait.

La conversation amoureuse (2000)

Tout prête à pleurer, si on ose, le bonheur autant que le malheur, l’union et la rupture, l’amour et le désamour. Les larmes sont notre lot. La finitude de toute chose, on ne s’y fait jamais.

La conversation amoureuse (2000)

Un vrai amour devrait être gratuit. Il devrait être tout entier pour l’autre, pour sa liberté, pour sa vie.

La conversation amoureuse (2000)

C’est le plus beau moment de la vie, le début de l’amour.

La conversation amoureuse (2000)

Le secret est l’écrin du bonheur.

La conversation amoureuse (2000)

Sommes-nous donc si seuls, et même lorsque nous sommes aimés, que la moindre des complicités galantes nous éclaire et nous comble?

La conversation amoureuse (2000)

Ce qui est dit l’a été, et pour toujours le sera. Les mots lancés à haute et intelligible voix sont dotés d’un pouvoir de perforation: ils entrent en nous, nous envahissent, s’installent dans notre mémoire, ne s’en vont plus jamais.

Les Autres (2006)

Connaître l’autre c’est avoir saisi le rêve intérieur qu’il fait de lui-même, pas seulement avoir vu qui il se figure être, mais savoir qui il aspire à devenir.

Les Autres (2006)

Nous sommes tellement remplis de mots qu’il nous faut absolument parler: comme s’ils étaient des oiseaux à libérer, comme s’il fallait faire le vide avant de laisser venir en nous d’autres mots.

Les Autres (2006)

C’est ainsi que l’on se fabrique des secrets: pour garder le présent au passé.

Les Autres (2006)

Le visage change, l’identité est fragile, l’amour se transforme, la maison peut se craqueler, l’éternité est un rêve, la durée un idéal.

Paradis Conjugal (2008)

Les mots transformaient le monde. Et lorsqu’on n’était pas de ceux qui les prononcent, on pouvait se préparer à les subir.

Dans la guerre (2003)

A la guerre, on fabrique des hommes morts et, pour les camoufler, on les appelle des héros …

Dans la Guerre

Je fais la guerre pour ne plus jamais la faire.

Dans la Guerre

Les enfants, c’est le bonheur et la faiblesse des femmes. C’est par là seulement qu’on peut les abattre.

Grâce et dénuement (1997)

On ne fait pas la vie de l’autre à sa place, pas plus qu’il ne fait la vôtre, et même dans l’amour. On ne suffit pas, avec son amour, sa bonne volonté, son être entier !

Cherchez la femme (2013)

La vie est une traversée et l’amour est le capitaine.

Le Règne du vivant (2014)

Etre au milieu des autres, quelle illusion. On n’imagine jamais à quel point on est seul à vivre sa vie.

Les Autres (2006)

L’être humain ne change pas, il change le monde.

Les Autres (2006)

Combien reste t-il d’hommes qui savent refuser leur main à qui ne mérite pas de la serrer ?

Le Règne du vivant (2014)

En amour, on se trouve envahi puis vacant, sans rien savoir ou maîtriser de ce mouvement.

Les Autres (2006)

Voilà ce que sont le mariage et la famille : un corps-à-corps jusqu’à la mort, du lit jusqu’à la tombe.

Paradis Conjugal (2008)

Donner de la voix, piailler, hurler comme le font les singes, c’était le royaume de la terre. Ceux de la mer mourraient sans un bruit. Nous étions là pour crier à leur place.

Le Règne du vivant (2014)

Oui, pensa-t’elle, la vieillesse peut servir à cela, donner sa bienveillance, parce qu’on n’attend plus avec impatience et colère des choses, qui, ne venant pas, nous rendent hargneux envers ceux qui les ont.

Grâce et dénuement (1997)

On ne tue pas un être sensible comme on briserait un objet. Il existe parmi les hommes des barbares qui aiment verser le sang, des brutes qui assouvissent sur les bêtes un besoin de tuer. On ne peut plus l’autoriser. De tels actes relèvent du crime.

Le Règne du vivant (2014)

Il arrive que l’on précipite ce que l’on craint plutôt que d’avoir à le redouter.

Cherchez la femme (2013)

Etre au milieu des autres, quelle illusion. On n’imagine jamais assez loin à quel point on est seul à vivre sa vie.

Les Autres (2006)

En entrant dans l’église au bras de son fils, Valentine dérangeait les ombres bien ordonnées de sa vie. Depuis le baptème de ses enfants, c’est la première fête qu’elle célèbrait dans une église.

L' Elégance des veuves (1995)

La famille ça se porte sur le dos du matin au soir de la vie.

Les Autres (2006)

On résume autrui dans le jugement qu’on porte sur lui et que l’on conserve souvent quoi qu’il arrive. Par chance, autrui durement jugé l’ignore.

Cherchez la femme (2013)

Les gens appellent imagination la douleur de l’autre qu’ils n’éprouvent pas eux-mêmes. Autant dire qu’on est seul, séparé, adverse.

Les Autres (2006)

Quand t’abats un arbre, dit-elle, à la fin il est couché par terre et la sève coule comme un sang. Quand t’abats une femme, elle reste debout.

Grâce et dénuement (1997)

L’amour repose souvent sur un malentendu. Nous avons un vrai pouvoir de fantasmer le réel…

Les Autres (2006)

Ce qu’on garde pour soi meurt, ce qu’on donne prend racine et se développe.

Grâce et dénuement (1997)

Quand on est pris par l’amour, on se réserve, on rêve, on se consacre.

La conversation amoureuse (2000)

Les conversations sont plus qu’on ne le croit des monologues.

Dans la guerre (2003)

L’enfance n’est pas forcément le temps le plus heureux de la vie des enfants, mais elle l’est presque toujours dans la vie de leurs parents.

Cherchez la femme (2013)

La vie est pleine de nuages. Et nous sommes à l’intérieur des nuages. Et parfois c’est si noir que le noir vient en nous.

Grâce et dénuement (1997)

Il faut tant d’élan en soi, tant de passion énergique pour conduire un enfant vers l’homme ou la femme qu’il promet.

Les Autres (2006)

La jalousie est toujours un problème entre soi et soi.

Cherchez la femme (2013)

Pouvons-nous vraiment être cette génération qui cherche dans l’univers la moindre trace de vie et en laisse disparaître la forme géante sur Terre ? Serons-nous dans les livres à venir ceux qui n’ont pas empêché les massacres ?

Le Règne du vivant (2014)

Si les promesses sont sacrées, celles faites aux enfants le sont plus que les autres.

Grâce et dénuement (1997)

On peut emmêler sa vie à des oeuvres. Ce que l’on vit rencontre ce que l’on regarde, ou ce qu’on lit vient s’entrelacer dans la trame des perceptions réelles.

Paradis Conjugal (2008)

Je crois que les oeuvres d’art ont cette vocation de lutter contre la mélancolie : c’est de là qu’elles viennent et c’est là qu’elles retournent.

Paradis Conjugal (2008)

Aimer et se marier, c’est bien différent. Aimer ne suffit pas.

La conversation amoureuse (2000)

Nul homme n’est pour lui-même celui qu’il est pour les autres et pas d’avantage celui qu’il se figure être à leurs yeux. Si clairvoyants soient-ils, les regards rencontrent tant d’obstacles : ils ne se voient pas eux-mêmes, ils ne traversent pas la chair.

Les Autres (2006)

Mon sentiment devenait océanique. La vie est une traversée et l’amour est le capitaine.

Le Règne du vivant (2014)

Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion.

Le Règne du vivant (2014)

Une voix peut vous habiter, se loger au creux du ventre, en plein dans la poitrine, au bord de l’oreille, et harceler ce qui en vous est le besoin d’amour, l’attiser, le soulever comme le vent la mer. Est-ce que j’aime une voix ?

La conversation amoureuse (2000)

L’âge ne sépare pas les êtres qui se ressemblent.

La conversation amoureuse (2000)

Sommes-nous donc si seuls, et même lorsque nous sommes aimés, qu’un désir nouveau nous transporte de joie ?

La conversation amoureuse (2000)

Les relations extraconjugales sont vouées au néant, elles n’ont ni le temps ni l’espace pour s’épanouir.

La conversation amoureuse (2000)

On peut mesurer la magie d’une présence à ce qui disparait avec elle.

La conversation amoureuse (2000)

La passion déteste tout ce qui n’est pas la passion.

La conversation amoureuse (2000)

Le hasard écrit de nombreuses histoires d’amour.

Cherchez la femme (2013)

Il faut se toucher! Voilà quel était le secret du monde, le secret de l’amour.

Dans la guerre (2003)

Au moment de se séparer, on ne sait jamais trouver les mots qu’on voudrait. C’est surement qu’il n’y en a pas.

Dans la guerre (2003)

C’est bien le coeur qui nous tient debout, mais pas parce qu’il bat, simplement parce qu’il aime.

Dans la guerre (2003)

C’est ça la guerre pour les épouses: être à la maison à la fois un homme et une femme, le père et la mère.

Dans la guerre (2003)

Quand on a vraiment la chance d’ignorer quelque chose, on ignore aussi qu’on a cette chance.

La conversation amoureuse (2000)

L’abandon volontaire du monde n’est pas à annoncer mais à réussir.

Les Autres (2006)

J’ai remarqué que les gens en général se jugent plutôt laids et intelligents que beaux et stupides.

Les Autres (2006)

On a beau croire le contraire, la joie se partage moins que le malheur.

La conversation amoureuse (2000)

L’amitié a ses avis. Et ses miroirs. Quels amis, marqués par les malheurs conjugaux d’un autre, ne se demandent pas à quoi ressemble leur propre histoire amoureuse? Par quoi tient-elle? Risquerait- elle de mal tourner aussi?

La conversation amoureuse (2000)

J’ai l’impression d’être fatiguée de malheur. Je me sens aussi vieille que ma tristesse.

Les Autres (2006)

C’était une femme qui avait souffert de l’amour sans se laisser tomber dans le puits du chagrin.

Le Règne du vivant (2014)

L’avenir, si on le met au présent, s’appelle la préservation.

Le Règne du vivant (2014)

Les mots, quel mensonge ils tricotaient, l’air de rien, avec leur bonne volonté.

Paradis Conjugal (2008)

Converser est un art qui réclame la liberté et l’impulsion d’un silence initial.

Paradis Conjugal (2008)

C’était le fameux choc : l’homme attrapé par les yeux et la femmes par les oreilles. C’était la rencontre amoureuse : fatale, hasardeuse et choisie, qui fabrique une vie.

Cherchez la femme (2013)

L’amour est temporaire en tous cas chez l’homme, et il ne survit pas à la perte du fantasme et de l’image suscitée par une femme. Mesdames, quand vous tombez amoureuses, soyez certaines que vous souffrirez.

Paradis Conjugal (2008)

Les caresses sur une jeune fille sont de l’alcool sur un petit feu.

Les Autres (2006)

Chasseur et proie en amour étaient deux rôles interchangeables.

Cherchez la femme (2013)

Le deuil, cette traversée du passé dans l’abolition de l’avenir et l’engloutissement de l’instant…

Cherchez la femme (2013)

Personne ne fait l’expérience qu’un autre fait de lui-même.

Les Autres (2006)

Le temps, c’est qu’un salopard qui nous dépouille de tout. Quand il a passé, on a perdu ceux qu’on aime, le corps qu’on a et sa force, la beauté. Et on a pas à lutter, on a qu’à s’habituer.

Grâce et dénuement (1997)