Acceuil / Citation

Citations de : Catherine II la Grande

L’habit à la grecque est bien plus commode et plus beau que les habits étriqués dont toute l’Europe fait usage et dont aucun sculpteur ne veut ni ne peu vêtir ses statues, de crainte de les faire paraître ridicules et mesquines.

Lettre, à Voltaire, 6 décembre 1768

Chez nous, il est défendu de persécuter. Nous avons, il est vrai, des fanatiques qui, faute de persécution, se brûlent eux-mêmes, mais si ceux des autres pays en faisaient autant, il n’y aurait pas grand mal, le monde n’en serait que plus tranquille.

Lettre, à Voltaire, 28 novembre 1765

J’aimerais que l’équateur changeât de position: l’idée riante que dans vingt mille ans la Sibérie, au lieu de glaces, pourra être couverte d’orangers et de citronniers, me fait plaisir dès à présent.

Lettre, à Voltaire, 6 octobre 1772

Depuis que Voltaire est mort, il me semble qu’il n’y a plus d’honneur attaché à la belle humeur; c’était lui qui était la divinité et la gaieté.

Lettre, à Grimm, 21 juin 1778

Qu’est-ce qui peut résister au pouvoir sans bornes d’un prince absolu qui gouverne un peuple belliqueux?

Dans Catherine la Grande (1977) d'Henri Troyat.

Il est plus facile d’écrire sur une feuille de papier, qui supporte tout, que sur la peau humaine, qui ne supporte rien.

Réflexion de Catherine II à son ami Diderot, dans Mémoires (1824) du comte de Ségur.

Mon mignon mari, je te prie de ne plus m’humilier… Ce n’est pas très gentil envers n’importe qui, mais surtout envers sa femme.

A Potemkine dans Catherine la Grande (1977) d'Henri Troyat.

On ne juge pas un vainqueur.

Phrase attribuée à Catherine II, à propos du général Souvorov.

Allez toujours, entre hommes on peut tout dire.

Boutade de Catherine II à son ami Diderot.