Acceuil / Citation

Citations de : Brigitte Giraud

C’est bien beau l’amour, mais apparemment, ça ne protège de rien. Ca veut dire que c’est pas grand-chose alors, l’amour : ça n’empêche pas de mourir.

A présent (2001)

Il faut inventer une raison d’être à chaque journée, ne pas se laisser gagner par le vide.

Avoir un corps (2013)

J’ai parcouru tous ces kilomètres pour me perdre, sans doute, mais peut-être aussi pour me trouver…

Une année étrangère (2009)

Il est devant vous, démuni et fatigué. Et ainsi, il ne vous plaît plus. Une coquille vide que vous avez aspirée. Peut-on aimer une coquille ? Peut-on aimer un homme qui ne se rebelle pas ?

L'amour est très surestimé (2007)

Etre vivant, c’est être mortel, je l’apprends d’un coup et ne l’oublierai pas.

Avoir un corps (2013)

C’est la fin de l’histoire et vous ne le savez pas. Il est là, debout devant la fenêtre, et vous lui en voulez de masquer la lumière. Ce n’est pas lui que vous voyez mais le jour qu’il empêche d’entrer. Ca commence comme ça.

L'amour est très surestimé (2007)

Comme toujours au commencement d’une histoire, les maladresses sont des trésors.

L'amour est très surestimé (2007)

Attendre, c’est espérer. Sinon on n’attend pas.

L'amour est très surestimé (2007)

J’ai beau déserter la nuit, je sais bien que les heures auront des yeux de chat. Le silence voit toujours plus loin que moi. Dormir encore un peu. Pour une caresse, un mot, ton rire.

La nuit se sauve par la fenêtre (2007)