Acceuil / Citation

Citations de : Boris Bergman

Tout est redevenu étrangement calme – Les fakirs traversent dans les clous.

Ca cache quekchose (Interprété par Alain Bashung)

J’ai crevé l’oreiller – J’ai dû rêver trop fort – Ca m’ prend les jours fériés.

Vertige de l'amour (Interprété par Alain Bashung)

A quoi ça sert la frite si t’as pas les moules – Ca sert à quoi l’cochonnet si t’as pas les boules.

Gaby oh Gaby (Interprété par Alain Bashung)

Si ça continue, j’vais m’découper – Suivant les points, les pointillés yeah.

Vertige de l'amour (Interprété par Alain Bashung)

Après quatre babies qu’est-ce que je vois – Un mot d’adieu sur le buffet – Me fair’ça à moi; d’habitude quand – J’rentre… tout est prêt.

Rebel (Interprété par Alain Bashung)