Acceuil / Citation

Citations de : Birago Diop

L’on ne connaît l’utilité des fesses que quand vient l’heure de s’asseoir.

Les Contes d'Amadou Koumba (1947)

Le feu du bois que l’on a soi-même abattu et débité semble plus chaud qu’aucun autre feu…

Les Contes d'Amadou Koumba (1947)

La honte tue plus lentement, mais plus sûrement que le fer d’une lance ou que la balle d’un fusil.

Les Contes d'Amadou Koumba (1947)

Les morts ne sont jamais sous terre, Ils sont dans le feu qui s’éteint, Ils sont dans le rocher qui geint, Ils sont dans les herbes qui pleurent, Ils sont dans la forêt, ils sont dans la demeure, Les morts ne sont pas morts.

Les morts ne sont pas morts

Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle ramène le fagot qui lui plaît.