Acceuil / Citation

Citations de : Benoîte Groult

Car le féminisme ne se résume pas à une revendication de justice, parfois rageuse, ni à telle ou telle manifestation scandaleuse ; c’est aussi à la promesse, ou du moins l’espoir, d’un monde différent et qui pourrait être meilleur.

Ainsi soit-elle (1975)

Il faut en tout cas admettre une vérité dérangeante : on est vieux dans le regard des autres bien avant de l’être dans le sien.

La Touche étoile (2006)

Mais ce sont les questions qui sont le sel de la vie. Les réponses, il faut s’en garder : elles peuvent tuer.

La Touche étoile (2006)

Il faut enfin guérir d’être femme. Non pas d’être née femme mais d’avoir été élevée femme dans un univers d’hommes.

Ainsi soit-elle (1975)

Je n’avais que faire de beaux souvenirs en bocal. Je hais les beaux souvenirs. Je n’aime que les beaux avenirs.

Les vaisseaux du coeur (1988)

Quand la vie tient ainsi tout entière dans l’instant et qu’on parvient à oublier tout le reste, on atteint peut-être la plus intense forme de joie.

Les vaisseaux du coeur (1988)

Si on y pense, nous sommes une insulte à la perfection de l’univers et jamais plus la septuagénaire que je suis ne marchera comme vénus parmi les vagues.

La Touche étoile (2006)

On croit transmettre de grandes choses à ses enfants et c’est parfois par des petits souvenirs de rien du tout qu’on reste dans leur mémoire.

La Touche étoile (2006)

La vie, c’est comme la culture : l’essentiel c’est ce qui reste quand on a vécu.

La part des choses (1972)

J’ai trop aimé courir, grimper, skier, conduire un voiture pour accepter de m’installer aux commandes d’un déambulateur.

La Touche étoile (2006)

Se suicider peut être doublement criminel : parfois, on ne tue pas que soi-même.

La part des choses (1972)

Mais celui qui parle le langage de la raison est celui qui aime le moins.

Les vaisseaux du coeur (1988)

Quand les sentiments se vantent d’être profonds, c’est qu’ils manquent de surface.

La part des choses (1972)

A vingt ans, on voudrait tout et on peut raisonnablement tout espérer. A trente ans, on peut croire encore qu’on l’aura. A quarante ans, il est trop tard. Ce n’est pas que l’on ait soi-même vieilli, c’est l’espérance qui a vieilli en soi.

Les vaisseaux du coeur (1988)

Dans la vie, les défaites sont bien plus riches que les victoires. Elles font réfléchir, évaluer, alors que le bonheur est souvent un statu quo.

Les trois quarts du temps (1983)

Ca dure toute la vie, une évasion. C’est tout le temps à refaire.

Mon évasion : autobiographie (2008)

Le bel âge après tout, c’est celui où l’on sait à quels rêves on tient le plus celui où l’on peut encore en réaliser quelques-uns.

Les vaisseaux du coeur (1988)

Ce sont les questions qui sont le sel de la vie. Les réponses, il faut s’en garder: elles peuvent tuer.

La Touche étoile (2006)

Dieu à la rescousse pour mieux garantir la différence des sexes, ce Dieu que les misogynes mettent toujours dans leur camp…

Le Féminisme au masculin (1980)

Le sexisme est plus profond et plus endémique encore que le racisme.

Ainsi soit-elle (1975)

L’effort physique est en général un facteur de classe, non de sexe. Les tâches les plus pénibles sont toujours réservées à ceux d’en bas, qu’ils soient robustes ou non.

Ainsi soit-elle (1975)

Deux siècles après la Déclaration des droits de l’homme, il faut encore lutter pour qu’elle s’applique à l’espère humaine tout entière.

Ainsi soit-elle (1975)

Un lifting, c’est fait pour l’aventure en général, pour un amant à la rigueur, mais avant tout c’est fait contre. Contre l’âge qu’on a. Quel qu’il soit!

La Touche étoile (2006)

La mort des parents ne devient définitive que le jour où leurs enfants ne sont plus là pour les évoquer.

La Touche étoile (2006)

On a toujours tort de donner deux raisons: c’est qu’aucune n’est la bonne.

La Touche étoile (2006)

Jamais ne sera écrite la généalogie véritable de chaque humain, tissée de détours inouïs, fruit des hasards, des caprices ou des passions.

La Touche étoile (2006)

C’était un boulot à plein temps de vieillir. Et rien que pour empirer un peu chaque jour, ça coûtait très cher!

La Touche étoile (2006)

Eux, les vieux, cumulent tous les âges de la vie. Tous ceux qu’ils ont été cohabitent, sans compter ceux qu’ils auraient pu être et qui s’obstinent à venir empoisonner le présent avec leurs regrets ou leur amertume.

La Touche étoile (2006)

A l’aube, je me suis levée pour regarder par la fenêtre minuscule de quel gris était la pluie.

La Touche étoile (2006)

A partir d’une certaine récurrence, la chance n’est plus un hasard mais une qualité.

La Touche étoile (2006)

Fille de joie. La joie de qui?

Préface de La Dérobade (1977) de Jeanne Cordelier.

Dieu à la rescousse pour mieux garantir la différence des sexes, ce Dieu que les misogynes mettent toujours dans leur camp.

Le Féminisme au masculin (1980)

Il n’y a qu’une manière d’être féministe aujourd’hui pour un homme, c’est de se taire enfin sur la féminité. C’est de laisser parler les femmes.

Le Féminisme au masculin (1980)

Soraya est plus près d’Arlette Laguiller que Giscard n’est le frère d’un O.S.

Ainsi soit-elle (1975)

Fourier avait fait annoncer dans la presse qu’il serait à son domicile tous les jours à midi pour recevoir le mécène éventuel. Pendant des années… il ne manqua jamais de se trouver chez lui pour accueillir ce visiteur qui ne vint jamais.

Le Féminisme au masculin (1980)

Il a fallu cent ans pour effacer les discriminations les plus criantes entre les hommes et les femmes, mais qu’attend-on pour abroger celles qui restent?

Ainsi soit-elle (1975)

La vieillesse est si longue qu’il ne faut pas la commencer trop tôt.

Je mesurais à quel point dans une vie commune tout est une question de regard : on peut s’irriter ou s’attendrir devant un même geste selon que l’on cherche une raison de vivre avec quelqu’un ou de le quitter.

Les vaisseaux du coeur (1988)

L’âge est un secret bien gardé. Dire que ce qu’est la vieillesse, c’est chercher à décrire la neige à des gens qui vivent sous les tropiques.

La Touche étoile (2006)

A toutes celles qui vivent dans l’illusion que l’égalité est acquise et que l’histoire ne revient pas en arrière, je voudrais dire que rien n’est plus précaire que les droits des femmes.

Ainsi soit-elle (1975)

Le racisme scandalise, le sexisme est considéré comme naturel, incurable et inévitable.

Mon évasion : autobiographie (2008)