Acceuil / Citation

Citations de : Benjamin Franklin

L’expérience est une école sévère, mais les fous n’apprendront dans aucune autre.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732)

Tout homme à deux patries: la sienne et puis la France.

A vingt ans, la volonté est reine; à trente, c’est l’esprit; à quarante, le jugement.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732)

Qui boit vite paie lentement.

Si les hommes sont si mauvais avec le secours de la religion, que seraient-ils sans elle?

Le bon sens, tout le monde en a besoin, peu l’ont et chacun croit l’avoir.

Quand il y a mariage sans amour, il y a amour sans mariage.

Les créanciers ont meilleure mémoire que les débiteurs.

Si vous voulez savoir la valeur de l’argent, essayez d’en emprunter.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732)

Ne remettez pas au lendemain ce que vous pouvez faire le jour même.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732)

L’oisiveté est comme la rouille; elle use plus que le travail.

Tel qui vit d’espoir meurt à jeun.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732)

Le coeur du fou est dans sa bouche, mais la bouche du sage se trouve dans son coeur.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732)

Une grande beauté, une force formidable, de grandes richesses ne sont pas vraiment d’un grand intérêt; un coeur juste surpasse tout cela.

Un sac vide tient difficilement debout.

Trois déménagements valent un incendie.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732)

Si vous voulez récolter les louanges, vous devez semer les graines. Mots gentils et actes utiles.

Quand on a bonne conscience, c’est Noël en permanence.

Manger de la viande, c’est commettre un homicide involontaire.

La paresse chemine si lentement que la pauvreté la rattrape.

La bière est la preuve que Dieu nous aime et veut que nous soyons heureux.

L’expérience tient une école où les leçons coûtent cher; mais c’est la seule où les insensés puissent s’instruire, comme dit le bonhomme Richard.

Mélanges de Morale, d'Economie et de Politique tome 1, La science du bonhomme Richard, 1757

Il n’y a jamais eu de bonne guerre ni de mauvaise paix.

Lettre à John Quincy, 11 septembre 1783

Il est plus facile de résister au premier de ses désirs qu’à tous ceux qui le suivent.

Combien respecte la naissance du Christ! Combien respecte ces enseignements! Je suppose qu’il est plus facile de se souvenir des dates de vacances que de commandements!

Cherche en les autres pour leurs vertus, en toi pour les vices.

Aucune nation n’a jamais été ruinée par le commerce.

Aimes-tu la vie? Alors ne gaspille pas ton temps, car il est l’essence de la vie.

L’optimiste est celui qui croit que le mariage est moins onéreux que les fiançailles.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732)

L’oisiveté, comme la rouille détruit plus que n’use le travail ; clef qui sert est toujours claire.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Mange pour vivre, ne vis pas pour manger.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

La relation sans l’amitié, l’amitié sans le pouvoir, le pouvoir sans la volonté, la volonté sans l’action, l’action sans le profit, le profit sans la vertu, ne valent pas un sou.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Grands parleurs, petits faiseurs.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Méfie-toi d’une viande deux fois bouillie et d’un vieil ennemi qui se réconcilie.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

L’affamé n’a jamais vu de mauvais pain.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Qui aime bien, fouette bien.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Ne prends pas d’épouse tant que tu n’as pas une maison (bien chauffée) où la loger.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Bourse légère, coeur lourd.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Une maison sans femme ni feu est comme un corps sans âme ni esprit.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Ne gaspille jamais ni le vin du Curé, ni le pain du Boulanger.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Grande famine quand les loups mangent les loups.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Prends conseil dans le vin, mais décide-toi ensuite avec de l’eau.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Langue double amène grand trouble.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

A cuisine grasse, volonté maigre.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

L’épreuve de l’or, c’est le feu, l’épreuve de la femme, c’est l’or, l’épreuve de l’homme, c’est la femme.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Pour allonger ta vie, diminue tes repas.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Le pauvre a peu, le mendiant n’a rien, le riche a trop et nul n’a assez.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Méfie-toi d’un jeune médecin et d’un vieux coiffeur.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Le Fou fait des festins, le Sage les mange.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Mars venteux, avril pluvieux font mai très plaisant.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Trois personnes peuvent garder un secret si deux d’entre elles sont mortes.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Le savoir est pour l’homme studieux, la richesse pour l’homme vigilant, la puissance pour la bravoure, et le ciel pour la vertu.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Ceux qui désirent abandonner un peu de leurs libertés pour obtenir un peu de sécurité ne méritent ni l’une ni l’autre, et vont perdre les deux.

La Gazette de Pennsylvanie

Une vieille épouse, un vieux chien et de l’argent liquide – voilà trois amis fidèles.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Un célibataire n’a pas la valeur qu’il atteint dans le mariage. Il ressemble à la moitié dépareillée d’une paire de ciseaux.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Si quelqu’un vide sa bourse dans son cerveau, personne ne pourra la lui dérober.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Rien n’est plus doux que le miel, sauf l’argent.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Abréger son souper, c’est allonger sa vie.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Les lois trop douces ne sont pas suivies, les lois trop sévères ne sont pas appliquées.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Personne ne prêche mieux que la fourmi, et elle ne parle pas.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Le mien vaut mieux que le nôtre.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Si quelqu’un vous dit qu’il est autre moyen de faire fortune que par le travail et l’économie, fuyez-le, c’est un imposteur.

Combien respectent la naissance du Christ! Combien respectent ces enseignements! Je suppose qu’il est plus facile de se souvenir des dates de vacances que de commandements!

Femmes, vin, jeu et tromperieFont la fortune petite et les besoins grands.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732)

Dans toutes vos liaisons amoureuses, préférez plutôt les femmes mûres aux jeunes filles … car elles ont une plus grande connaissance du monde.

Cité dans Eloge des femmes mûres (2006) de Stephen Vizinczey.

Le seul intérêt de l’argent est son emploi.

Un clou manquait, et le cheval perdit son fer; à cause de ce fer manquant, le cheval fut perdu; n’ayant plus de cheval, le cavalier fut perdu; capturé et tué par l’ennemi, tout cela à cause d’un clou de fer à cheval.

Qui ne veut être conseillé, ne peut être aidé.

L’humanité se divise en trois catégories: ceux qui ne peuvent pas bouger, ceux qui peuvent bouger, et ceux qui bougent.

Tu me dis, j’oublie. Tu m’enseignes, je me souviens. Tu m’impliques, j’apprends.

Faute d’un clou le fer fut perdu, – Faute d’un fer le cheval fut perdu, – Faute d’un cheval le cavalier fut perdu, – Faute d’un cavalier la bataille fut perdue, – Faute d’une bataille le royaume fut perdu. – Et tout cela faute d’un clou de fer à cheval.

Almanach du pauvre Richard, 1758

Où il y a mariage sans amour, il y aura amour sans mariage.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732)

Je ne dirai du mal de personne et je dirai tout le bien que je sais de tout le monde.

Ayez vos yeux bien ouverts avant de vous marier, et mi-clos quand vous serez mariés.

Almanach du pauvre Richard, 1783

Si l’homme réalisait la moitié de ses désirs, il doublerait ses peines.

Comme dit le bonhomme Richard, les femmes, le vin, le jeu et la mauvaise foi diminuent la fortune et augmentent les besoins. Il en coûte plus cher pour entretenir un vice, que pour élever deux enfants.

Mélanges de Morale, d'Economie et de Politique tome 1, La science du bonhomme Richard, 1757

Souvenez-vous que le temps est de l’argent.

Mélanges de Morale, d'Economie et de Politique tome 1, Avis à un jeune ouvrier, 1748

La possession de l’argent n’est avantageuse que par l’usage qu’on en fait.

Mélanges de Morale, d'Economie et de Politique tome 1, Avis nécessaire à ceux qui veulent être riche

On n’est jamais trop âgé pour s’instruire.

La ruse et la perfidie sont la ressource des gens qui n’ont pas assez d’esprit pour être honnêtes.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Il y a trois amis fidèles : Une vieille femme, un vieux chien, et de l’argent comptant.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Ne jetez pas de pierre à vos voisins si vos fenêtres sont de verre.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

La richesse n’est pas à celui qui la possède, mais à celui qui en jouit.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Hiver neigeux, récolte abondante.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Où le pain manque, tout est à vendre.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Le fromage et les salaisons doivent être mangés en petites portions.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Il n’y a pas de petit ennemi.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Les hommes et les melons sont difficiles à choisir.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Le coeur du fou est dans sa bouche, mais la bouche du sage est dans son coeur.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Il n’y a jamais eu de bonne guerre ou de mauvaise paix.

Lettre, à Josiah Quincy, 11 septembre 1773

L’oisiveté et l’orgueil pèsent sur nous plus lourdement que les Rois et les Parlements. Débarrassons-nous des premiers et nous supporterons plus aisément les seconds.

Lettre sur l'Acte du Timbre, 11 juillet 1765

L’expérience est une école onéreuse mais les extravagants n’apprendront que là.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Les vaisseaux de haut bord peuvent naviguer au large mais les petites barques feront mieux de se tenir près du rivage.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Les petites causes ont parfois de grands effets : l’absence d’un clou perdit le fer à cheval, de fer à cheval la monture et de la monture le cavalier.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Dieu aide ceux qui s’aident eux-mêmes.

L'Almanach du Pauvre Richard (1732-1758)

Souviens-toi que le temps est de l’argent.

Conseil à un jeune négociant

Ceux qui abandonnent une liberté essentielle pour une sécurité minime et temporaire ne méritent ni la liberté ni la sécurité.

Revue Historique de la Pennsylvanie

Traitez toujours votre femme avec égards ; par là vous serez toujours traité de même, non-seulement par elle, mais par tout le monde.

Lettre, à John Alleyne, 9 août 1768