Acceuil / Citation

Citations de : Benjamin Constant

J’ai remarqué qu’il fallait remercier les hommes le moins possible, parce que la reconnaissance qu’on leur témoigne les persuade aisément qu’ils en font trop.

Journal intime

C’est un grand avantage dans les affaires de la vie que de savoir prendre l’offensive: l’homme attaqué transige toujours.

Journal intime

… Cette police dont les coupables sont le prétexte, et les innocents le but.

Le Cahier rouge (1830)

Combien vous me ferez souffrir dans ma vie? Aimer, c’est souffrir. Mais aussi c’est vivre.

Lettres de Benjamin Constant à Mme Récamier (1807-1830)

J’ai raison d’être fou, je serais fou de ne l’être pas. A ce soir donc. Mon Dieu si vous n’êtes pas la plus indifférente des femmes, combien vous me ferez souffrir dans ma vie? Aimer, c’est souffrir. Mais aussi c’est vivre.

Lettres de Benjamin Constant à Mme Récamier (1807-1830)

Le cours des choses est bien plus fort que les volontés des hommes et la devise de tous ceux qui sont appelés à se mêler des affaires doit être Fata viam invenient.

Lettres à sa famille

Ils ont perdu la faculté d’espérer d’eux-mêmes; et leur tête, pliée sous le joug qu’elle a porté, se courbe d’habitude et sans résistance pour recevoir un joug nouveau.

Réflexions sur les constitutions (1814)

Nous avions prononcé tous deux des mots irréparables; nous pouvions nous taire, mais non les oublier.

Adolphe (1815)

Je demeurai longtemps immobile près d’Ellénore sans vie. La conviction de sa mort n’avait pas encore pénétré dans mon âme; mes yeux contemplaient avec un étonnement stupide ce corps inanimé.

Adolphe (1815)

Si la conquête de la liberté peut enivrer des esclaves, la jouissance de cette liberté forme des hommes dignes de la posséder.

Principes de politique

M. Necker a écrit quelque part que lorsqu’un homme est généreux sans affectation, ceux-là mêmes qui s’enrichissent de ses générosités trouvent qu’il ne fait que son devoir.

Journal intime, 20 mars 1805

L’impatience me dévorait: à tous les instants je consultais ma montre.

Adolphe (1815)

La destinée est derrière nous qui nous écoute et se joue de nos calculs.

Journal intime

Elle aurait pu exiger de moi de ne pas la quitter; je savais au fond de mon âme que ses larmes n’auraient pas été désobéies.

Adolphe (1815)

L’abandon de ses enfants la fit regarder comme une mère dénaturée, et les femmes d’une réputation irréprochable répétèrent avec satisfaction que l’oubli de la vertu la plus essentielle à leur sexe s’étendait bientôt sur toutes les autres.

Adolphe (1815)

Ce travail à bâtons rompus me fatigue et disperse mes idées.

Journal intime

Tout impôt inutile est une atteinte contre la propriété, d’autant plus odieuse qu’elle s’exécute avec toute la solennité de la loi, d’autant plus révoltante que c’est le riche qui l’exerce contre le pauvre, l’autorité en armes contre l’individu désarmé.

J’ai l’approbation de mes amis. Malheureusement l’approbation ne me fait aucun plaisir, le blâme ne me ferait aucune peine.

Journal intime

Il faut se décider, agir et se taire.

Journal intime

L’abattement amortit la douleur physique et morale.

Journal intime

Certains gouvernements, quand ils envoient leurs légions d’un pôle à l’autre, parlent encore de la défense de leurs foyers; on dirait qu’ils appellent leurs foyers tous les endroits où ils ont mis le feu.

De l'esprit de conquête et de l'usurpation (1814)

C’était une de ces journée d’hiver où le soleil semble éclairer tristement la campagne grisâtre, comme s’il regardait en pitié la terre qu’il a cessé de réchauffer.

Adolphe (1815)

Enigme du monde, j’ai peur qu’elle n’ait que deux mots: propagation pour les espèces et douleur pour les individus.

Journal

Je suis assez susceptible d’être effrayé par une chose inattendue qui agit sur mes nerfs. Mais dès que j’ai un quart d’heure de réflexion, je deviens, sur le danger, d’une indifférence complète.

Le Cahier rouge (1907)

Le droit à l’insurrection n’appartient à personne, ou il appartient à tous. Aucune classe ne peut faire de l’insurrection un monopole.

Discours du 23 février 1825.

Je suis comme un paralytique qui a trouvé dans l’immobilité le moyen d’éviter les chutes.

Lettre à Sismonde de Sismondi, 13 août 1813

Si je me montrais aux autres comme je suis, ils me croiraient fou. Mais s’ils se montraient à moi ce qu’ils sont, peut-être les croirais-je fous aussi?

Si la conquête de (la) liberté peut enivrer des esclaves, la jouissance de cette liberté forme des hommes dignes de la posséder.

Principes de politique

Soyez justes envers les justes. Vous le leur devez. Mais soyez justes encore envers ceux qui sont injustes; c’est le meilleur moyen de leur faire porter la peine de leur injustice, tout en leur laissant la faculté de la réparer.

Principes de politique

L’homme se déprave dès qu’il a dans le coeur une seule pensée qu’il est constamment forcé de dissimuler.

Adolphe (1815)

Dans la nuit épaisse qui nous entoure, est-il une lueur que nous puissions repousser?

Adolphe (1815)

Le Coeur seul peut plaider sa cause.

Adolphe (1815)

… le ridicule attaque tout, et ne détruit rien.

De l'esprit de conquête et de l'usurpation (1814)

Si le sentiment religieux est une folie, parce que la preuve n’est pas à côté, l’amour est une folie, l’enthousiasme un délire, la sympathie une faiblesse, le dévouement un acte insensé.

De la religion (1824), Préface

On dit tous les jours que l’intérêt bien entendu de chacun l’invite à respecter les règles de la justice; on fait néanmoins des lois contre ceux qui les violent; tant il est constaté que les hommes s’écartent fréquemment de leur intérêt bien entendu!

De l'esprit de conquête et de l'usurpation (1814)

Rien de plus absurde que de violenter les habitudes, sous prétexte de servir les intérêts. Le premier des intérêts, c’est d’être heureux, et les habitudes forment une partie essentielle du bonheur.

De l'esprit de conquête et de l'usurpation (1814)

Longtemps encore l’humanité aura besoin qu’on lui fasse du bien malgré elle. Gouverner pour le progrès, c’est gouverner de droit divin.

De l'esprit de conquête et de l'usurpation (1814)

La variété, c’est de l’organisation; l’uniformité, c’est du mécanisme. La variété, c’est la vie; l’uniformité, c’est la mort.

De l'esprit de conquête et de l'usurpation (1814)

J’avais quelques maîtres dont j’esquivais les leçons, et l’on avait mis à ma disposition un cabinet littéraire du voisinage dans lequel il y avait tous les romans du monde, et tous les ouvrages irréligieux alors à la mode.

Le Cahier rouge (1830)

Toutes les fois que les gouvernements prétendent faire nos affaires, ils les font plus mal et plus dispendieusement que nous.

Cours de politique constitutionnelle

Nous sommes des créatures tellement mobiles que les sentiments que nous feignons, nous finissons par les éprouver.

Adolphe (1815)

Ne soyez ni obstinés dans le maintien de ce qui s’écroule, ni trop pressés dans l’établissement de ce qui semble s’annoncer.

De l'esprit de conquête et de l'usurpation (1814)

Les précautions qu’il prit pour que ce pressentiment ne se réalisât point furent précisément ce qui le fit se réaliser.

Cécile

Les dépositaires du pouvoir ont une disposition fâcheuse à considérer tout ce qui n’est pas eux comme une faction. Ils rangent quelquefois la nation même dans cette catégorie.

De la doctrine politique qui peut réunir les partis en France

Le gouvernement est stationnaire, l’espèce humaine est progressive. Il faut que la puissance du gouvernement contrarie le moins qu’il est possible la marche de l’espèce humaine.

Réflexions sur les constitutions

La reconnaissance a la mémoire courte.

De la doctrine politique qui peut réunir les partis en France

La plupart des hommes, en politique comme en tout, concluent des résultats de leurs imprudences à la fermeté de leurs principes.

Journal intime

La mort, mystère inexplicable, dont une expérience journalière paraît n’avoir pas encore convaincu les hommes …

Adolphe (1815)

La grande question dans la vie, c’est la douleur que l’on cause, et la métaphysique la plus ingénieuse ne justifie pas l’homme qui a déchiré le coeur qui l’aimait.

Adolphe (1815)

L’unique garantie des citoyens contre l’arbitraire, c’est la publicité.

Observations sur le discours prononcé par S.E. le ministre de l'Intérieur, 20 août 1814.

L’opinion française … sait gré de l’hypocrisie comme d’une politesse qu’on lui rend.

Cécile

L’arbitraire n’est pas seulement funeste lorsqu’on s’en sert pour le crime. Employé contre le crime, il est encore dangereux.

Des réactions politiques

J’éprouve un charme inexprimable à marcher en aveugle au-devant de ce que je crains.

Lettre, à Mrs. Lindsay, 22 novembre 1800

Je vous aime comme un insensé ; comme ni mon âge, ni une longue habitude de la vie, ni mon coeur froissé depuis longtemps par la douleur et fermé depuis à toute émotion profonde, ne devraient me permettre encore d’aimer.

Lettre, à Anna Lindsay, novembre 1800

Vous avez saisi, enlacé, dévoré mon existence, vous êtes l’unique pensée, l’unique sensation, l’unique souffle qui m’anime encore…

Lettre, à Anna Lindsay, novembre 1800

Je vous aime comme un insensé ; comme ni mon âge, ni une longue habitude de la vie ; ni mon coeur froissé depuis longtemps par la douleur et fermé depuis longtemps à toute émotion profonde, ne devraient me permettre encore d’aimer…

Lettre, à Anna Lindsay, novembre 1800

L’idée de la mort a toujours eu sur moi beaucoup d’empire. Dans mes affections les plus vives, elle a toujours suffi pour me calmer aussitôt.

Adolphe (1815)

Le silence a une faculté réparatrice.

Journal intime

Ma tête se monte, mes idées, mes projets se choquent, se croisent, fermentent, et je crois que l’orage est en dehors tandis qu’il n’est que dans moi. Heureusement que j’ai au moins la force de cacher aux autres tout ce chaos.

Journal intime

Il y a entre nous et ce qui n’est pas nous une barrière insurmontable. On met un caractère, comme on met un habit, pour recevoir.

Journal intime

Les autres sont-ils ce que je suis? Je l’ignore. Certainement, si je me montrais à eux ce que je suis, ils me croiraient fou. Mais s’ils se montraient à moi ce qu’ils sont, peut-être les croirais-je fous aussi.

Journal intime

Lorsqu’il arrive aux puissants de la terre quelque grande calamité, ce n’est plus à la jalousie des dieux qu’on l’attribue, c’est à leur justice.

De la religion considérée dans sa source, ses formes et son développement (1824-1830)

C’est un affreux malheur de n’être pas aimé quand on aime; mais c’en est un bien plus grand d’être aimé avec passion quand on n’aime plus.

Adolphe (1815)

Presque toujours, pour vivre en repos avec nous-mêmes, nous travestissons en calculs et en systèmes nos impuissances ou nos faiblesses : cela satisfait cette portion de nous qui est, pour ainsi dire spectatrice de l’autre.

Adolphe (1815)

Certains gouvernements, quand ils envoient leurs légions d’un pôle à l’autre, parlent encore de la défense de leurs foyers on dirait qu’ils appellent leurs foyers tous les endroits où ils ont mis le feu.

Cours de politique constitutionnelle (1818-1820)

Elle croyait ranimer mon amour en excitant ma jalousie mais c’était agiter des cendres que rien ne pouvait réchauffer.

Adolphe (1815)

Les lois de la société sont plus fortes que les volontés des hommes.

Adolphe (1815)

Ce qu’on ne dit pas n’en existe pas moins, et tout ce qui est se devine.

Adolphe (1815)

L’impôt est infailliblement nuisible.

Principes de politique applicables à tous les gouvernements représentatifs (1815)

L’arbitraire est au moral ce que la peste est au physique.

De l'esprit de conquête et de l'usurpation (1814)

L’excès des impôts conduit à la subversion de la justice, à la détérioration de la morale, à la destruction de la liberté individuelle.

Principes de politique applicables à tous les gouvernements représentatifs (1815)

Le coeur seul peut plaider sa cause : il sonde seul ses blessures.

Adolphe (1815)

Dans la nuit épaisse qui nous entoure, est-il une lueur que nous puissions repousser ? Au milieu du torrent qui nous entraîne, est-il une branche à laquelle nous osions refuser de nous retenir ?

Adolphe (1815)

Confiez au passé sa propre défense, à l’avenir son propre accomplissement.

De l'esprit de conquête et de l'usurpation (1814)

Mais l’homme se déprave dès qu’il a dans le coeur une seule pensée qu’il est constamment forcé de dissimuler.

Adolphe (1815)

Elle croyait ranimer mon amour en excitant ma jalousie; mais c’était agiter des cendres que rien ne pouvait réchauffer.

Adolphe (1815)

C’est un affreux malheur de n’être pas aimé quand on aime; mais c’en est un bien grand d’être aimé avec passion quand on n’aime plus.

Adolphe (1815)

Combien il vaut mieux souffrir de l’oppression de ses ennemis que rougir des excès de ses alliés.

De l'esprit de conquête et de l'usurpation (1814)

La guerre et le commerce ne sont que deux moyens différents d’arriver au même but: celui de posséder ce que l’on désire.

De l'esprit de conquête et de l'usurpation (1814)

La grande question dans la vie, c’est la douleur que l’on cause et la métaphysique la plus ingénieuse ne justifie pas l’homme qui a déchiré le coeur qui l’aimait.

Adolphe (1815)

Malheur à l’homme qui, dans les premiers moments d’une liaison d’amour, ne croit pas que cette liaison doit être éternelle.

Adolphe (1815)

Décidement la jouissance d’amour-propre d’un auteur a quelque chose de physique. Tous les traits s’épanouissent et toute la personne est atteinte d’une titillation voluptueuse.

Journal intime, mi-août 1804

Ce n’était plus l’espoir du succès qui me faisait agir: le besoin de voir celle que j’aimais, de jouir de sa présence, me dominait exclusivement.

Adolphe (1815)

Nous parlions d’amour de peur de nous parler d’autre chose.

Adolphe (1815)

Il y a des choses qu’on est longtemps sans se dire, mais quand une fois elles sont dites, on ne cesse jamais de les répéter.

Adolphe (1815)

Un mot de vous remet du calme dans mon âme, et de la raison dans ma tête.

Lettres de Benjamin Constant à Mme Récamier (1807-1830)

La vie est une lutte, plus ou moins déguisée, où le plus habile est celui qui sait lutter en ressentant le moins de peine, et le meilleur celui qui en cause le moins à son adversaire.

Journal intime

En général, j’ai remarqué qu’il fallait remercier les hommes le moins possible, parce que la reconnaissance qu’on leur témoigne les persuade aisément qu’il en font fait trop!

Journal intime, avril 1804

On ne peut travailler à un ouvrage qu’après avoir fait le plan, et un plan ne peut être bien fait qu’après que toutes les parties de l’ouvrage sont achevées. Car ce n’est que lorsqu’on connaît ses matériaux qu’on peut voir comment il faut les arranger.

Journal intime, 23 juillet 1804

Les heures que j’ai passées avec toi sont gravées plus profondément dans mon âme, que des années de calme et complet bonheur passées dans les bras d’une autre. Mon amour, mon ange, mon espoir, tout ce que j’apprécie dans la vie, est en toi.

Lettre, à Mme Lindsay, 13 décembre 1800