Acceuil / Citation

Citations de : Barry Gifford

Vient le moment où il faut laisser faire.

Sailor et Lula (1991)

La terre ne va pas s’arrêter de tourner à cause de nous.

Sinaloa Story (2002)

Les écrivains travaillent tout le temps.

Port Tropique (1989)

La trahison n’est que l’une des ressources de l’ingéniosité.

Perdita Durango : Quinze degrés et temps pluvieux (1991)

Un homme seul est la quintessence du conflit.

Rude journée pour l'homme léopard (1991)

Il y a toujours des serpents dans la forêt.

Jour de chance pour Sailor (1995)

Les gens essaient tout le temps de trouver des horreurs à raconter sur les autres.

Jour de chance pour Sailor (1995)

Les gens désespérés font toutes sortes de choses incroyables.

Jour de chance pour Sailor (1995)

La religion organisée est une indécence.

Perdita Durango : Quinze degrés et temps pluvieux (1991)

A trois, on peut garder un secret si les deux premiers sont morts.

Perdita Durango : Quinze degrés et temps pluvieux (1991)

Les rêves sont pas plus étranges que la vie réelle.

Sailor & Lula (1990)

La cruauté commence et prend fin en soi.

Sinaloa Story (2002)

On ne peut pas supposer quand il s’agit de religion.

L'Imagination du coeur (2007)

La mort et la destruction sont jamais plus loin que la bouche qu’on veut embrasser.

Rude journée pour l'homme léopard (1991)

Il n’y a pas bête plus féroce que le temps qui passe.

Rude journée pour l'homme léopard (1991)

VégétaRien ou végétaLien ? La nuance est de taille : entre les végés, ce lien qui n’est pas rien marque une différence notable.

No steak (2013)

Racisme, esclavagisme, sexisme : chaque fois, la victime a d’abord été dépouillée de sa pleine humanité pour être mieux avilie.

No steak (2013)

Les boeufs ? Les flics, si vous préférez. Oui, car si chez nous le flic est un poulet, au Québec c’est un boeuf. Et en Angleterre, c’est un pig, un cochon. C’est comme ça. Nous n’avons pas la même lecture zoomorphique du représentant de l’ordre.

No steak (2013)