Acceuil / Citation

Citations de : Aristide Briand

Il s’agit de fonder la paix du monde sur un ordre légal, de faire une réalité de droit de cette solidarité internationale qui apparaît comme une réalité physique.

Genève, 30 septembre 1930

Non les peuples ne doivent pas désarmer pour que se préparent de nouvelles guerres, mais ils doivent continuer leurs efforts de désarmement dans des conditions de sécurité telles qu’il n’y ait pas de dupes ni de victimes.

Au Sénat, 25 mars 1930.

Il importe essentiellement en politique internationale de ne jamais démunir son pays des moyens dont il peut avoir besoin, non pas seulement pour lui mais pour la communauté des nations solidaires.

A la Chambre des députés, 1929.

Il ne suffit pas d’avoir horreur de la guerre. Il faut savoir organiser contre elle les éléments de défense indispensables. Mon pays peut le faire sans avoir à abandonner une politique de paix.

IVe Conférence Interparlementaire, 1927.

La France ne se diminue pas quand libre de toute visée impérialiste et ne servant que des idées de progrès et d’humanité, elle se dresse et dit à la face du monde: «Je vous déclare la paix».

Discours aux anciens combattants, 14 juin 1931.

Si l’Italie a la forme d’une botte il ne faut pas croire que la France a la forme d’un cul.

Il est un droit supérieur à tous les autres, c’est le droit de vivre d’une collectivité nationale. Pour défendre l’existence de la nation, s’il avait fallu aller jusqu’à l’illégalité, je n’aurais pas hésité.

Parlement, octobre 1910.

Pour faire la paix, il faut être deux: soi-même et le voisin d’en face.

Paroles de paix

Pour défendre l’existence de la nation, s’il avait fallu aller jusqu’à l’illégalité, je n’aurais pas hésité.

Discours devant le Parlement, octobre 1910