Acceuil / Citation

Citations de : Antoine Bret

C’est montrer assez sa faiblesse, Que d’user d’un pareil détour ; Je dois l’exemple en ce séjour, Et je répète encor ce que je dis sans cesse : Le premier soupir de l’amour Est le dernier de la sagesse.

L'Ecole amoureuse (1747)

Il faut à deux époux la rare convenance Qui doit de leur bonheur cimenter l’espérance.

Le Jaloux (1755)

Sans le fard de l’amour par qui tout s’apprécie, Les graces sont sans force, et la beauté sans vie. Daignez donc jusqu’à vous, laissant aller ses traits, Leur laisser embellir encore vos attraits.

La Double Extravagance (1750), VII

J’ai des raisons pour garder le silence, Le vrai n’est pas toujours conforme à l’apparence.

L'Orpheline ou le Faux généreux (1758)

L’amour, des qu’il est pur, a t-il d’autres plaisirs Que d’enchanter toujours l’objet de ses désirs?

Le Jaloux (1755)

Soupçonner ce qu’on aime; à mon gré, c’est unir – et l’amour à la haine, et la peine au plaisir.

Le Jaloux (1755), V

Je sens que mon projet est hardi, téméraire, Qu’il fallait, vous aimant, savoir du moins me taire; A quel âge l’amour connaît-il la raison? Je n’ai pu dissiper des feux hors de saison.

La Double Extravagance (1750)

Le premier soupir de l’amour est le dernier de la sagesse.

L'Ecole amoureuse (1747)

Il est difficile aux amants de s’entretenir longtemps debout.

Telle mère telle fille