Acceuil / Citation

Citations de : Anthony Burgess

Il mourut en se demandant pourquoi diable la Loi universelle voulait que l’on commençât par naître.

La Symphonie Napoléon

Se pencher sur le sommeil a de quoi émerveiller. Se pencher sur les lits a de quoi vous faire peur.

Sur le lit

La maison, le foyer, c’est n’importe où pourvu qu’il y ait la télé.

Du jour où vous supprimez le mal, vous en faites autant du libre arbitre. Il est absolument nécessaire d’avoir à choisir, et cela ne peut être qu’entre le bien et le mal. Sans choix, fini l’humanité. On devient autre chose. Ou alors, on est mort.

Il m’a dit que c’était de la respiration artificielle, mais maintenant, je suis enceinte.

L’art, parce qu’il est liberté, est aussi subversion. Aucun Etat ne peut aimer les artistes, à moins qu’ils ne disent ce qu’il souhaite entendre. Ce qui est la négation de l’art.

Le silence est la seule chose en or que les femmes détestent.

Et en dessous de ma photo ça disait qu’on avait là le premier diplômé du nouvel Institut d’Etat pour la Récupération des Personnes Criminelles, guéri de ses instincts criminels…

L'Orange mécanique (1964)

On portait des cheveux pas trop longs et on avait des bottes branques tzarribles pour shooter.

L'Orange mécanique (1964)

Qu’est-ce qui me vaut, ô petite soeur ? Venez donc faire un joli bout d’horizontale avec votre malenky droug sur ce lit.

L'Orange mécanique (1964)

Il est des moments où il n’y a ni bonté ni beauté dans la vérité.

Les Puissances des ténèbres