Acceuil / Citation

Citations de : Anne F. Garréta

La voici qui enfin s’approche, palpe, gourmande, le parallélépipède dont le succès public dûment claironné lui garantit des jouissances paisibles et des pâmoisons prudentes.

La Décomposition (1999)

L’authentique meurtrier sera celui qui, sachant différer dans son crime du haïssable petit moi civil, parviendra à délier ses oeuvres de ses impulsions.

La Décomposition (1999)

Que sert de s’échiner à perfectionner les accessoires, la mise en scène lorsque c’est la poétique qui pèche ?

La Décomposition (1999)

Un dimanche de printemps, l’heure d’été rapiéça les jours, rajoutant une heure de nuit matinale, étirant au contraire la lumière vers le soir des horloges, de plus en plus près du moment de son sommeil.

Eros mélancolique (2009)

Les jours, très vite, se firent clairs, tièdes, doux, éveillant des espoirs précoces et dangereux chez les arbres qui se couvrirent de feuilles naissantes, tendres et aveugles comme des chats nouveau-nés.

Eros mélancolique (2009)

La vie est trop courte pour se résigner à lire des livres mal écrits et coucher avec des femmes qu’on n’aime pas.

Pas un jour (2002)