Acceuil / Citation

Citations de : André Dhôtel

C’était une des idées maîtresses de M. Parencloud que la suprême habileté consistait à se présenter comme maladroit.

Le Neveu de Parencloud

Avant de nous promener sur les routes, … il faut nous envelopper d’éternel.

La Chronique fabuleuse

Les trois garçons, après avoir culbuté sur les pierres et s’être embarrassés au milieu des ronces, parvinrent à une trouée qu’ils franchirent. Leur seule idée, c’était d’échapper à la prison de la forêt.

Le Pays où l'on arrive jamais (1955)

Seriez-vous un simple camp-volant, un nomade, un baladin?

Le Pays où l'on arrive jamais (1955)

La vie est singulièrement brève, mais pourquoi l’histoire de mon amour est-elle en moi plus longue que ma vie?

La nouvelle chronique fabuleuse (1984)

Il semble parfois que les circonstances sont attachées les unes aux autres comme les wagons d’un grand train de marchandises chargés de fleurs, de bêtes, de minéraux, de glace, d’ennuis, de joie et de rêves, et aussi, de loin en loin, parfaitement vides.

Le Plateau de Mazagran (1947)

… la vertu consiste d’abord à prendre son temps.

Le pays où l'on n'arrive jamais

Il y a des enfants qui portent partout avec eux une vertu efficace. Les difficultés fondent en leur présence, tandis que d’autres amènent toutes sortes de complications, sans même qu’ils aient à bouger un doigt.

Le pays où l'on n'arrive jamais

Une science subtile de l’égarement illuminera les plus humbles choses.

Rhétorique fabuleuse

Les dénominations assurées effacent la vision première.

Rhétorique fabuleuse

Il y a peut-être des lieux où l’on se trouve soudain comme dans le ciel.

Mémoires de Sébastien

Dès qu’il a placé le premier pas sur la route, le pèlerin sait qu’il se perd dans le monde, et qu’à mesure qu’il avancera il se perdra de mieux en mieux.

Rhétorique fabuleuse