Acceuil / Citation

Citations de : Alexandre Grimod de La Reynière

Il n’y a que les mauvais coeurs qui médisent à table, car rien ne rend plus indulgent que la bonne chère.

Almanach des Gourmands (1803-1810)

La Révolution, en ruinant tous ces anciens propriétaires, a mis les bons cuisiniers sur le pavé. Dès lors, pour utiliser leurs talents, ils se sont fait marchands de bonne-chère sous le nom de restaurateurs.

Almanach des Gourmands (1804)

Le vin est le meilleur ami de l’homme, lorsqu’on en use avec modération, et son plus grand ennemi si on le prend avec excès.

Il faut s’emparer des vins à leur descente de cuve, comme l’on s’emparait autrefois d’une jeune fille à la sortie d’un couvent, lorsqu’on voulait être sûr d’avoir une épouse sans tache.

Vin, fille, faveur et poirier sont difficiles à conserver. Le vin du cru, un dîner d’amis et la musique d’amateur, sont trois choses également à craindre.

Le plus grand outrage que l’on puisse faire à un gourmand, c’est de l’interrompre dans l’exercice de ses mâchoires.

Le grand point, c’est de manger chaud, proprement et beaucoup.

Treize à table n’est à craindre qu’autant qu’il n’y aurait à manger que pour douze.