Acceuil / Citation

Citations de : Alexandra David-Neel

Ce qu’il faut chercher et trouver c’est la douceur sereine d’une inébranlable paix.

Négliger les petites choses sous prétexte qu’on voudrait en faire des grandes, c’est l’excuse des lâches.

Le mystère ne doit pas être approché, si l’on veut que son sortilège subsiste.

Sortilèges du mystère (1972)

Le monde n’était qu’une fresque peinte sur le vide…

La Puissance du néant (1954)

J’ai endossé des vêtements qui m’ont déguisée mais sous eux, le petit moi qu’ils gênaient est toujours lui-même et je le retrouve avec tant de joie.

Journal de voyage (1975-1976)

Les sages sont ceux qui ont compris que de ce que le commun des êtres appelle la vie il n’y a rien à tirer que froid et tristesse et qui sont partis, avec leur pensée, en quête d’autre chose qui est au-delà du froid et du chaud, du rire et des larmes.

Une âme élevée se réjouit peu, ne s’afflige jamais, et, dans toute chose ne laisse paraître aucun signe de joie ou de tristesse.

La Lampe de sagesse (1986)

L’anniversaire de naissance n’est, en somme, que la commémoration de la farce sinistre que nous ont faite nos parents en nous mettant au monde.

On ne saurait prendre les questions de trop loin lorsqu’on veut se livrer à une étude sérieuse.

A l’origine de toute connaissance, nous rencontrons la curiosité! Elle est une condition essentielle du progrès.

Il fait froid, parce que l’on regarde là où il n’y a pas de chaleur.

Il faut se garder de vouloir uniformiser les mentalités.