Acceuil / Citation

Citations de : Aleksandr Aleksandrovitch Blok

Nul coeur ne saurait goûter de repos, La nue ne s’est pas sans cause assombrie, L’armure est pesante avant les assauts, Ton heure a sonné, sache-le… et prie…

Aux champs de Koulikovo

Avant, après moi, les guerriers défilent, Longtemps ma Patrie encor souffrira, En ta messe basse, ô ma douce amie, O ma claire épouse, il t’en souviendra !

Aux champs de Koulikovo

Au fond de moi-même un trésor sommeille Dont j’ai les clefs, seul, en ma main… Ivrogne, ta sagesse m’émerveille : La vérité dort dans le vin !

L'Inconnue

L’inspiration naît du silence.

Le Monde terrible (2003)

Mon siècle est solitude, et allégresse aussi, Amoureux de l’anéantissement Et moi plus qu’aucun homme illustre Je suis témoin de l’univers qui sombre.

Le Monde terrible (2003)

Combre soir Neige blanche, Et le vent, le vent… On titube dans le noir. Par le monde blanc Seul, le vent!

Les Douze (1923)

Lune terrible: sous sa lumière, le monde ressemble à un cadavre nu et hideux.

Journal, octobre 1911

Tant que la méchanceté n’a pas mûri, elle est prête à tout moment à se transformer en hystérie.

Calepin (1918)

Mais pourtant l’heure vint, et tu t’en es allée, – J’ai jeté dans la nuit notre bague d’amour, – Et toi tu as remis ton destin à un autre, – Et j’ai perdu les traits charmants de ton visage.

Châtiment

Tout cela est passé, passé, passé: – Des jours le périple est parachevé. – Quel est le mensonge ou quelle est la force, – O passé, qui peut te faire renaître?

Anthologie de la poésie russe, par J. David.

L’art, c’est le pressentiment de la vérité.