Acceuil / Citation

Citations de : Alain Finkielkraut

Doctambule: érudit de la vie nocturne.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Contrôleur: employé de la SNCF dont la fonction est d’empêcher les passagers de mettre leurs pieds sur les banquettes.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Constipassion: amour timide qui n’arrive pas à se déclarer.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Comikaze: qui s’offre vaillamment à la mort pour une cause ridicule.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Cocoricard: nouveau cri de ralliement de la France chauvine anti-drogue et anti-étrangers.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Chatrouiller: avoir une peur déraisonnable des guilis.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Camenbour: style de blagues qu’on aime bien faire entre la poire et le fromage.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Calindrier: système de division du temps en baisers, en touche-moi et en mamours.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Cafardeux: couple qui s’ennuie.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Bidingue: qui délire en deux langues.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Béconomiser: ménager ses bisous, gérer avec parcimonie son capital tendresse.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Bébétude: torpeur du nourrisson après la tétée.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Babarbiturique: tranquillisant assez fort pour endormir un éléphant.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Banallégresse: plaisir intense qu’on tire parfois d’une aventure très ordinaire.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Armoure: ensemble de défenses qui protègent l’individu contre la douleur d’aimer.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Aigrivain: homme de lettres.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Aboyager: se plaindre du climat ou de la cuisine à peine a-t-on quitté le sol natal.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Le silence se meurt, le bruit prend partout le pouvoir; c’est la seule calamité écologique dont personne ne parle.

Interview dans Libération, 5 janvier 2000

La culture, c’est-à-dire le domaine où se déroule l’activité spirituelle et créatrice de l’homme.

La Défaite de la pensée (1987)

C’est ainsi que finit le monde, pas sur un boum, mais sur un murmure souriant.

Magazine Lire, 2 février 1999, à la parution de son livre L'Ingratitude.

L’amour fait de vous l’otage d’un absent que vous ne pouvez ni fixer, ni esquiver, ni éconduire. Cette emprise est le désespoir de l’amoureux, et son trésor le plus cher.

La Sagesse de l'amour (1984)

Même disponible, même à portée de caresse, le visage aimé manque, et ce manque est la merveille de l’altérité.

La Sagesse de l'amour (1984)

Il existe, dans de nombreuses langues, un mot qui désigne à la fois l’acte de donner et celui de prendre, la charité et l’avidité, la bienfaisance et la convoitise – c’est le mot: amour.

La Sagesse de l'amour (1984)

Qu’il arrête avec son jogging! Je souhaite voir le président de la République en costume et non pas dans sa transpiration.

Sur France 2, 21 mai 2007, à propos de Nicolas Sarkozy.

Délicaresse: étreinte très douce.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Starilité: défaut d’inspiration qui frappe les créateurs quand ils deviennent très connu.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Le campeur, ce véritable anti-héros de notre temps.

Au coin de la rue, l'aventure (1979)

Tous les voyages aujourd’hui sont polémiques, et se déplacer c’est avant tout se démarquer.

Au coin de la rue, l'aventure (1979)

On ne peut plus dire aujourd’hui «Mort aux juifs», parce que cette mort a eu lieu.

Le Juif imaginaire (1980)

Garçonnière: pied-à-terre bleu ou rose que certains privilégiés possèdent au coeur des grandes villes pour redevenir… de tout petits garçons.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Cette docilité est notre lot: nous sommes, que nous le voulions ou non, les fils de notre temps. C’est comme ça, il n’y a pas de quoi être fier. Or, précisément, aujourd’hui on est fier d’être de son temps. Et plus on est docile, plus on croit désobéir.

Magazine Lire, 2 février 1999, à la parution de son livre L'Ingratitude.

Ce que nous avons perdu, avec la conversation de Machiavel, ce n’est pas l’occasion d’impressionner notre entourage à coups de citations, c’est la capacité de problématiser l’existence.

Magazine Lire, 2 février 1999, à la parution de son livre L'Ingratitude.

Lire n’est pas un acte de consommation culturelle, c’est une conversation.

Magazine Lire, 2 février 1999, à la parution de son livre L'Ingratitude.

Dans société de consommation, le mot de consommation doit être pris au sens littéral: on mange le monde. Contre la vie dévorante, il faut donc, au risque d’être appelé conservateur, défendre le monde.

Magazine Lire, 2 février 1999, à la parution de son livre L'Ingratitude.

Avec la télévision, il n’y a plus qu’un flux permanent, un ruissellement ininterrompu, tout coule et rien ne reste. L’oeil ne contemple plus, il avale.

Magazine Lire, 2 février 1999, à la parution de son livre L'Ingratitude.

Internet dématérialise le monde et fait le vide.

Magazine Lire, 2 février 1999, à la parution de son livre L'Ingratitude.

Il n’y a plus de choses dans l’univers d’Internet, il n’y a plus que des informations et des images. Vivre parmi les non-choses: tel est le sort commun.

Magazine Lire, 2 février 1999, à la parution de son livre L'Ingratitude.

Internet est le rendez-vous des chercheurs, mais c’est aussi celui de tous les cinglés, de tous les voyeurs et de tous les ragots de la terre.

Magazine Lire, 2 février 1999, à la parution de son livre L'Ingratitude.

L’amour n’est pas aveugle, l’amour est myope: il ne voit pas plus loin que le bout de son nez.

Au coin de la rue, l'aventure (1979)

L’homme, ce vivant à brève échéance, ce perpétuel mourant, entreprend l’infini.

Nous autres, modernes: Quatre leçons (2005)

Oedipeux: individu nourri au sein maternel jusqu’à l’âge de sa majorité, et qui garde de ce régime une saine corpulence et un visage joufflu.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Broute en train: vache espiègle qui, pour amuser ses compagnes, se fait la tête d’un passager de chemin de fer, l’oeil fixé sur un troupeau.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

De quoi les juifs sont-ils coupables? D’Auschwitz…

L'Avenir d'une négation (1982)

Avec le judaïsme, j’avais reçu le plus beau cadeau dont puisse rêver un enfant de l’après-génocide. J’héritais d’une souffrance que je ne subissais pas.

Le Juif imaginaire (1980)

L’injure est un acte de baptême.

Le Juif imaginaire (1980)

Il n’y avait de bon Juif qu’un Juif invisible.

Le Juif imaginaire (1980)

L’Etat juif est ce personnage mythique qui conjoint les deux rôles de la victime et du héros.

Le Juif imaginaire (1980)

Tous les goûts sont dans le catalogue.

Au coin de la rue, l'aventure (1979)

Fainéhantise: peur obsédante de la paresse.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Désir de vivre à deux et peur du couple: les amants s’installent de plain-pied dans cette contradiction impossible. On veut être ensemble, mais pas encore, pas complètement et d’une manière qui ne soit jamais définitive.

Au coin de la rue, l'aventure (1979) (en collaboration avec Pascal Bruckner)

L’érotisme à deux se prépare, et se rate ou se réussit comme un gratin dauphinois.

Au coin de la rue, l'aventure (1979) (en collaboration avec Pascal Bruckner)

Notre époque ne remplace pas ce qu’elle désagrège: la crise est son destin.

Au coin de la rue, l'aventure (1979) (en collaboration avec Pascal Bruckner)

Le foyer est une église que peuplent un nombre grandissant de sceptiques et d’apostats. Aujourd’hui la désillusion est inaugurale: les amants se mettent en ménage, mais ils n’ont plus foi dans le ménage.

Au coin de la rue, l'aventure (1979) (en collaboration avec Pascal Bruckner)

Rien de plus déprimant que ces lieux ponctuellement ajustés à notre convoitise: c’est la désolation même des espaces programmés.

Au coin de la rue, l'aventure (1979) (en collaboration avec Pascal Bruckner)

Nul imprévu ne me détourne de ce que je viens chercher, j’en ai toujours pour mon argent: la ville est devenue un gigantesque service.

Au coin de la rue, l'aventure (1979) (en collaboration avec Pascal Bruckner)

Nous n’avons désormais qu’une pratique blanche des transports. Nous prenons l’auto, l’avion, le train comme nous prenons le métro avec le même désenchantement, la même résignation.

Au coin de la rue, l'aventure (1979) (en collaboration avec Pascal Bruckner)

Tous nous murmurons, accablés, que notre siècle finissant ne permet plus de vivre l’aventure … Chacun au plus profond de son coeur constate une même grisaille généralisée sur le destin des nations comme sur celui des particuliers.

Au coin de la rue, l'aventure (1979) (en collaboration avec Pascal Bruckner)

Zéros: dieu de l’amour et des petits riens.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Zagziguer: marcher de travers et à reculons.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

La brûlure de la honte est le commencement de la morale. La victimisation et l’héroïsation sont une invitation à la récidive.

Dans Le Figaro, 15 novembre 2005.

Nul ne semble se souvenir qu’on ne va pas en classe pour être embauché mais pour être enseigné. Le premier objectif de l’instruction, c’est l’instruction. Celle-ci, au demeurant, n’est jamais inutile.

Dans Le Figaro, 15 novembre 2005.

La violence actuelle n’est pas une réaction à l’injustice de la République, mais un gigantesque pogrom antirépublicain.

Dans Le Figaro, 15 novembre 2005.

L’idée généreuse de guerre contre le racisme se transforme petit à petit monstrueusement en une idéologie mensongère. L’antiracisme sera au XXIe siècle ce qu’a été le communisme au XXe.

Interview au journal israélien Haaretz, 19 novembre 2005.

Je disais en introduction que le changement n’est plus ce que nous faisons mais ce qui nous arrive et que ce qui nous arrive de plus inquiétant, c’est la crise du vivre-ensemble.

Cours dispensé aux étudiants de l'Ecole Polytechnique, automne 2011.

Le changement n’est plus ce que nous faisons mais ce qui nous arrive.

Cours dispensé aux étudiants de l'Ecole Polytechnique, automne 2011.

Qui ose croire que deux êtres vivant depuis longtemps ensemble ne finissent pas l’un ou l’autre voire, plus fréquemment encore, l’un et l’autre, par se lasser ?

Et si l'amour durait (2011)

Nous naissons innocents, éprouvons de terribles désillusions avant d’accéder à la connaissance puis nous redoutons la mort et seules nous sont donnés des bonheurs fragmentaires pour apaiser notre souffrance.

Et si l'amour durait (2011)

Paradoxe moderne: dans le secret de l’alcôve, les partenaires passent l’examen du bonheur. Ils démontrent à leur tribunal intérieur qu’ils sont vraiment heureux. L’entente sexuelle est devenue le critère de réussite du couple.

Au coin de la rue, l'aventure (1979) (en collaboration avec Pascal Bruckner)

Vivre à deux est un drame dont les données sont inconnues: autrefois symbole de permanence dans un monde tourmenté, le foyer s’est découvert tout récemment la vocation de l’incertitude.

Au coin de la rue, l'aventure (1979) (en collaboration avec Pascal Bruckner)

Rhinoféroce: gros mammifère corné et connu pour son extrême méchanceté dès qu’il attrape un rhume.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Pistonner: hurler de bonheur en urinant.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Patrilletisme: amour immodéré de la charcuterie française.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Pharandole: danse des lumières sur l’océan.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Othelloquence: art de se convaincre qu’on a raison d’être jaloux.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Naturiste: corps sage sans corsage.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Mélancolis: paquet en souffrance à la poste.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Mégoïste: fumeur cupide qu’on ne verra jamais tendre une cigarette à ses amis.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Macdolescence: jeunesse irrespectueuse de la tradition gastronomique française.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Maccablé: cadavre au visage soucieux.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Voutoyer: s’adresser à quelqu’un en employant alternativement la deuxième personne du pluriel et celle du singulier.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Vacalme: tumulte intérieur dissimulé derrière un visage serein.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Yesterdingue: doux rêveur, qui vit aujourd’hui dans le regret d’hier, et qui porte le deuil depuis que John Lennon a été assassiné.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Tergivexer: faire souffrir à force de ne dire ni oui ni non.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Tactic: ensemble des moyens et des ruses mis en oeuvre pour remonter le temps.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Suçoter: chuchoter avec un çeveu sur la langue.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Sophistoqué: qui se dit fou pour soigner son image.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Spaghetto: quartier réservé aux mangeurs de nouilles.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Spécouler: faire en Bourse quelques opérations désastreuses.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Sexcuse: motif que l’on invoque pour se dérober à une invitation érotique trop pressante.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Luniversité: école supérieure qui propose aux bacheliers des cours de distraction, de rêverie ou de changements d’humeur.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Larmoir: meuble servant à ranger les pleurs.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Kidnapper: recouvrir ses viandes ou ses gâteaux d’une couche de chair enfantine.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Kantgourou: philosophe australien, professant la doctrine de l’idéalisme transcendantal.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Jadisponible: curieux du temps passé, ouvert à toute les suggestions, toutes les séductions de la mémoire.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Idiolâtrie: culte rendu au Jeune parce qu’il parle le langage de l’Absolu et qu’il est sans mémoire.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Héroscope: prédiction flatteuse qui permet de fuir dans un avenir sublime la grisaille ou les pauvres tourments du quotidien.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Hebdrolmadaire: chameau qui rit tous les lundis.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Grêve: air distrait de celui qui s’évade de son travail en songe.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Gazon-dit: rumeur, bruit qui court au ras des pâquerettes.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Funamboule: funambule furieux parce qu’on lui a cassé son fil.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Fliction: histoire policière.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Flemmartiste: virtuose de l’indolence, génie du farniente.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Fananatique: qui consacre, à célébrer les femmes ou à les séduire, une ardeur infatigable.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Familliarité: aisance avec laquelle les gens célèbres ou fortunés franchissent l’abîme social et savent tutoyer les plus pauvres.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Photogaffe: cliché de noces pris au moment exact où le marié fait la grimace.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Eskiss: frôlement des lèvres qui n’est pas encore un baiser et qui fait battre le coeur.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Epoustoufler: étonner sa femme par un regain inattendu d’appétit sexuel.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Eldoradin: qui n’accepte de partager avec personne son petit coin de paradis.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)

Drolmadaire: chameau facétieux.

Le Petit Fictionnaire illustré (1981)