Acceuil / Citation

Citations de : Adelbert von Chamisso de Boncourt

Celui qui ne possède pas au moins un million, – dit-il, – n’est… pardonnez-moi le mot… n’est qu’un gueux.

L'étrange histoire de Peter Schlemihl ou l'homme qui a vendu son ombre (1822)

Je vous tiens, continua-t-il, par votre ombre, et vous ne m’échapperez pas : un homme riche comme vous a besoin de ce meuble, et vos n’avez que le tort de ne pas l’avoir senti plus tôt.

L'étrange histoire de Peter Schlemihl ou l'homme qui a vendu son ombre (1822)

Mais, oserai-je vous demander, Monsieur, ce que c’est que votre âme ? L’avez-vous jamais vue ? Et que comptez-vous en faire quand vous serez mort ?

L'étrange histoire de Peter Schlemihl ou l'homme qui a vendu son ombre (1822)

Je vous le prédis, vous ferez un jour, et trop tard, par lassitude et par ennui, ce que vous n’avez pas voulu faire de bon coeur, quand il en était temps. On n’échappe pas à sa destinée !

Histoire merveilleuse de Pierre Schlémihl, ou L'homme qui a vendu son ombre (1888)

Vert des jeunes moissons, parfum des violettes, trilles de l’alouette, roulades du merle, pluie de soleil, douceur de l’air ! quand je chantonne ces mots-là, faut-il en dire davantage pour ta louange, jour de printemps ?

Louange du printemps

Je rêve que l’enfance m’est rendue, et je secoue ma tête grise. Quoi, vous me hantez encore, images que je croyais depuis longtemps oubliées?

Le château de Boncourt