Acceuil / Citation

Citations de : Abla Farhoud

Chacun sème son verger avec sa propre intelligence.

Le bonheur a la queue glissante (1998)

La bonté se place au-dessus de la générosité parce qu’elle n’a rien à voir avec les convenances.

Le bonheur a la queue glissante (1998)

N’enseigne pas à ton enfant, le destin s’en charge.

Le bonheur a la queue glissante (1998)

Reçois l’inconnu à la mesure de ses vêtements et dis-lui adieu à la mesure de son intelligence.

Le bonheur a la queue glissante (1998)

Je ne sais pas pourquoi l’amour qu’on n’a pas devient plus important que l’amour qu’on a.

Le fou d'Omar (2005)

Dans ma famille, on ne vieillit pas, on meurt. Grands-parents, tantes, oncles, père, mère, plus personne pour m’apprendre les lois de la vie.

Splendide solitude (2001)

J’apprendrai à gérer la perte, la dégénérescence, la déchéance, la dégradation, la détérioration, le naufrage. Je gère le pourrissement, le délabrement, les dégâts, la perte. J’apprendrai. J’apprendrai.

Splendide solitude (2001)

J’aurais tant aimé que quelqu’un me prévienne de la vie.

Le bonheur a la queue glissante (1998)

On ne reconnait que ce que l’on connait déjà intérieurement, sans le savoir peut-être. Connaître, c’est «naitre avec».

Le Sourire de la Petite Juive (2011)

Comme moi quand je lavais la vaisselle, des larmes coulent sur ses joues, parfois. Elle ne les essuie pas. Elle sait que les larmes que l’on laisse couler prennent la couleur de la peau.

Le bonheur a la queue glissante (1998)

Une main vide est une main sale.

Le bonheur a la queue glissante (1998)

Je sais aujourd’hui que la souffrance des mères qui mettent fin à leur vie est plus grande que l’amour qu’elles ont pour leurs enfants. J’ai eu de la chance. L’amour pour mes enfants était plus grand que ma souffrance.

Le bonheur a la queue glissante (1998)