Acceuil / Citation

Citations de : Abel Bonnard

Aimer, c’est s’augmenter en s’oubliant. C’est échapper par un seul être à la médiocrité de tous les autres. C’est être plus seul pour avoir tenté de l’être moins. C’est redevenir comme tout le monde en s’imaginant qu’on devient comme personne.

Savoir aimer (1937)

Quand on a l’occasion de faire un cadeau à un pauvre, il est plus délicat de lui donner la chose inutile dont il a envie que la chose utile dont il a besoin.

L'Argent (1928)

Nous devons connaître ceux que nous aimons tels que nous les regretterons si nous avons l’infortune de vivre plus longtemps qu’eux.

L'Amour et l'Amitié (1939)

C’est quand il considère ces harpies du dévouement qu’un homme se dit que, de tous les risques auxquels il est exposé, il n’en est aucun de plus redoutable que celui d’être aimé, du moins d’une certaine manière.

L'Amour et l'Amitié (1939)

Aimer, c’est se donner rendez-vous au bonheur dans le palais du hasard.

L’amour dans sa vivacité nous ravit loin de notre vie ordinaire, mais, dans sa puissance, il revient vers elle pour l’investir et pour la changer.

Savoir aimer (1937)

C’est toujours un grand trait de médiocrité que de ne pas savoir associer la méfiance et la clairvoyance.

L’amour est surtout la poésie des gens qui n’en sauraient avoir d’autre et c’est même par là que les jouissances qu’il prodigue sont un peu suspectes à ceux qui se sont exercés à conquérir les joies authentiques.

Savoir aimer (1937)

Les vrais amis sont les solitaires ensemble.

L'amitié

La richesse illumine la médiocrité.

L'Argent

Il faut reconnaître que les hommes de l’aristocratie française ont presque toujours su dépenser l’argent très élégamment: ils n’ont fait de bassesses que pour en avoir.

L'Argent